Play Video

Le témoignage de Emmanuel vous a interpellé ?

CONTACTER Emmanuel

“Je ne comprenais pas trop le sens de ma vie”

Témoignage de Emmanuel
À 27 ans, Emmanuel sent un vide en lui et se pose plein de questions scientifiques, questions sur le sens de sa vie... Jusqu'au jour où il se retrouve coincé au Grand-Saint-Bernard, en plein hiver, pour une semaine avec des catholiques.

Bonjour, je m’appelle Emmanuel. J’ai été baptisé quand j’étais bébé et j’ai été au caté. Mais après, j’ai perdu tout contact avec l’Église, avec Dieu…

Et puis, vers 27 ans, je me posais beaucoup de questions : j’avais plein d’amis, je sortais assez souvent… J’avais une vie bien remplie. Mais, malgré tout, il y avait une espèce de vide, d’interrogation en moi : je ne comprenais pas trop le sens de ma vie. Et un jour, je me demandais : pourquoi il y a plusieurs religions s’il y a un seul Dieu ? Je me posais des questions scientifiques, sur le sens de ma vie…toutes sortes de questions.

Et puis j’étais à côté d’un centre commercial. Je rentre dans une église, je ne sais pas pourquoi. Et là, il y avait une exposition sur les principales religions mondiales. Donc, j’ai, visité, puis je suis ressorti, je suis reparti. J’étais troublé de cette réponse, comme cette réponse à cette question que je me posais.

Et puis j’ai repris le cours de ma vie. Et puis quand même, quelques semaines plus tard, je repensais à ça et je repassais dans ce quartier-là. Donc, je suis rentré à nouveau dans cette église. Et puis là, je tombe sur un tract qui parlait d’une semaine de ski randonnée au Grand-Saint-Bernard. Donc, j’avais envie de faire du ski, ça tombait bien. Donc j’y vais, je m’inscris : je me doutais bien que ça devait être un truc vaguement catho. Pour ne pas avoir l’air complètement idiot, je suis allé m’acheter une bible. Et puis, me voilà parti avec d’autres jeunes. Donc on part, on monte au Grand-Saint-Bernard qui est complètement isolé, l’hiver, par la neige. Et là, effectivement, on faisait du ski mais c’était pas un truc vaguement catho : c’était un truc carrément catho avec des enseignements, des chants, des temps de prière, longs temps de prière, la messe… tous les jours, tout le temps.

Les premiers jours, je me demandais ce que c’était ce truc où j’étais tombé. J’avais ma bible avec moi mais, pendant les temps de prière, je regardais autour de moi : les autres jeunes, ils ne lisaient pas leur bible. Donc, je me demandais ce que c’était ce truc-là : j’avais qu’une envie, c’était de partir. Et en même temps, ils étaient très sympas, ces jeunes, mais j’avais quand même envie de partir. Le truc, c’est que, au Grand-Saint-Bernard, en plein hiver, tu ne pars pas comme ça : tu es obligé de descendre à skis pendant une heure. C’est pas comme des pistes où il y a des indications : tu ne sais pas où tu es. Et il doit y avoir un ou deux cars par jour. Et puis, tu n’as pas les horaires : il n’y avait pas internet à l’époque. Donc voilà…impossible de repartir de ce truc-là.

Le prêtre me dit : « Jésus est présent dans l’ostensoir, ce truc qui est sur l’autel, le truc rond qui est sur l’autel. » Et puis voilà… Donc je me dis, si Jésus il est là, je vais lui raconter ma vie, je vais lui poser toutes les questions que je me pose. Et, à ce moment-là, j’ai ressenti une présence, comme s’il était à côté de moi. J’ai ressenti comme une grande paix par rapport à toutes les questions que je me posais, une grande chaleur. J’ai senti aussi que Jésus m’aimait et qu’Il me disait : « Voilà ! Avance. Et moi, je vais te donner toutes les réponses que tu veux, je vais te donner tout le sens que tu cherches dans ta vie. Et puis, je vais te donner une vie pleine et entière. »

Et à partir de ce moment-là, de cette rencontre que j’avais faite avec Jésus, je n’ai plus jamais été seul dans mes questions : j’étais avec d’autres chrétiens que j’ai pris comme des frères et des sœurs, avec lesquels j’ai continué à avancer dans ma vie, continué à cheminer. Et puis, plusieurs fois, ça m’a aidé pour savoir dans quelle direction je devais aller : par exemple, j’ai vécu des difficultés professionnelles il y a quelques années où, l’entreprise dans laquelle j’étais, n’allait pas très bien, où il y avait du harcèlement. Donc j’étais pas heureux dans mon boulot. Je me demandais ce que j’allais faire. Et, grâce à ces autres chrétiens, grâce à ces temps de prière que j’avais avec eux, petit à petit les choses se sont éclairées. Ils m’ont aidé à voir clair aussi, à voir quelle direction prendre.

Au Grand-Saint-Bernard j’ai rencontré Jésus, mais j’ai découvert aussi l’Église, j’ai découvert ces autres chrétiens, ces frères et sœurs. Et depuis, j’ai la joie de toujours trouver des frères et des sœurs sur ma route.

Le témoignage de Emmanuel vous a interpellé ?

CONTACTER Emmanuel

Plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"J'aimerais bien trouver mon lieu, mon Eglise, mon Dieu... savoir où est la vérité"

"J'aimerais bien trouver mon lieu, mon Eglise, mon Dieu... savoir où est la vérité"

Entourée d'amis croyants et heureux de l'être, Carolina décide elle aussi de se mettre en quête de vérité. Après des années de tâtonnement, elle découvre la Parole de Dieu et fait la rencontre d'un ami qui va changer sa vie.
"Je ne comprenais pas trop le sens de ma vie"

"Je ne comprenais pas trop le sens de ma vie"

À 27 ans, Emmanuel sent un vide en lui et se pose plein de questions scientifiques, questions sur le sens de sa vie... Jusqu'au jour où il se retrouve coincé au Grand-Saint-Bernard, en plein hiver, pour une semaine avec des catholiques.
"J'étais en colère contre Dieu"

"J'étais en colère contre Dieu"

Après des années compliquées et suite à une séparation, Thierry est fragilisé et se sent tiraillé entre un désir de Dieu et le sentiment de ne pas en être digne. Jusqu'au jour où il découvre des poèmes de grands saints et pousse la porte d'une église.
"Je donnais tout ce que je pouvais pour survivre"

"Je donnais tout ce que je pouvais pour survivre"

Pauline lutte contre les séquelles d'un gros accident de ski et contre la maladie de Lyme qui l'handicapent au quotidien. Elle s'épuise face à cette violence et n'y arrive pas. Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle peut être heureuse malgré la souffrance.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

Confiez-nous votre prière

Un chrétien de l’équipe Découvrir Dieu vous répondra
après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

écrivez-nous votre intention

Un chrétien de l’équipe Découvrir-Dieu vous répondra

après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

Votre intention
Merci de rédiger votre intention
Merci de renseigner votre adresse email
[lire les CGU]

Appelez le 09 80 80 64 40,

un chrétien vous écoute

et prie pour vous.

Appelez le

09 80 80 64 40,

un chrétien

vous écoute

et prie pour vous.

Trouvez l’église

la plus proche

de chez vous