Play Video

Vous avez été touché
par le témoignage de André ?

CONTACTER André

« Je ne devais pas naître »

Témoignage de André
Suite à de multiples opérations après un accident, André sent sa jeunesse s’arrêter. C’est sa rencontre avec le Christ et la Vierge Marie qui a révélé ses racines.

Vers mon adolescence je me suis intéressé à la musique et en plus à la musique rock, on était dans un groupe. Je vivais comme les gens de l’époque c’est à dire je sortais beaucoup. J’avais un défaut, peut-être assez commun chez les garçons, c’est que j’aimais beaucoup les filles. Un jour, c’était un peu avant les examens, on allait à ce qu’on appelait chez nous une fancy-fair c’est à dire une fête d’un collège et en revenant on a un accident, assez grave puisque je suis resté 8 jours dans le coma. Je m’en sortais encore très bien avec une fracture du fémur mais après deux mois et neuf jours j’ai marché avec une canne, j’ai replié mon fémur. Ça a été une catastrophe on a fait six opérations, j’ai perdu deux ligaments et donc je suis resté cette fois-là plus de deux ans en béquilles. J’avais perçu ça comme un arrêt dans ma… je pourrais dire course folle de jeunesse.

J’ai découvert que j’avais besoin d’être sauvé

En première candidature à l’université de Louvain, lors d’une soirée, à deux heures et demi/trois heures du matin, quelqu’un me parle de Marie. Il me dit : “Vous savez il y a, … Oh excusez-moi ça ne vous intéresse peut-être pas”, je lui dis : ” Si, si.” “Et bien Marie est en train d’apparaître actuellement en Italie”. J’y suis allé à ce lieu de pèlerinage et, en regardant la statue de la Sainte Vierge, les larmes ont coulé. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour qu’on ne voit pas que je pleure mais ça a coulé comme ça. Et là, ça a été terrible parce que sur le coup, apparemment rien. Je rentre chez moi mais quelque chose avait changé dans ma vie : j’ai découvert d’un coup que j’étais sauvé mais, comment dire, qu’il y avait un sauveur, que j’avais besoin d’être sauvé. Et que ce sauveur m’avait sauvé par amour. Et tout ça par Marie.

“Tu es un enfant de Marie”

Ma maman me dit en rentrant, je lui dis : “J’ai découvert Jésus, Marie” et elle me dit : “Mais tu sais tu es un enfant de Marie”, je lui dis : “Ah…” “Tu ne devais pas naître. En effet j’étais enceinte, je fais une fausse couche, le docteur me donne des médicaments pour, on dirait pour tout nettoyer. Je suis de nouveau enceinte, je vois mon médecin qui me dit : “Madame ce n’est pas possible que vous soyez enceinte avec ce que je vous ai donné. Mais c’est une catastrophe, je n’ai pas pensé à ça, vous en aviez deux et vous en avez perdu un. ” “Je t’ai confié à Marie, j’ai dit : je vous confie l’enfant, si vous pouviez le sauver. Et voilà, tu es arrivé, donc tu es un enfant de Marie.” Alors je me rends compte que Marie était là tout le temps. Je me dis : “Le Seigneur nous aime tels que nous sommes, et Marie, comme une maman, discrète.

C’est seulement après qu’on voit qu’elle était là. Alors moi j’ai découvert un besoin énorme vu ma vie de ce moment-là parce que je ne me suis pas converti du jour au lendemain dans le sens pratique. C’est à dire dans le cœur oui mais pas au point de vue pratique. Donc j’ai eu énormément besoin du Sacrement de Réconciliation. Et en même temps j’avais découvert l’Eglise. “L’Eglise, ma mère”, comme dirait Sainte Thérèse. Vraiment, donc l’Eglise c’était le moyen, Marie me conduit à l’Eglise qui me conduit à son fils. Et donc durant toute ma vie, ça n’a été de cesse de découvrir cette joie d’être sauvé et de vouloir le partager.

Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO

Vous avez été touché
par le témoignage de André ?

CONTACTER André

Plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

Guilhem découvre de façon brutale son adoption. Il est alors saisi d’une sensation d’abandon qui le conduit dans ce qu’il décrit comme une descente aux enfers. Vient alors le confinement, apparaissant comme une échappatoire à la souffrance vécue quotidiennement à l’école. Grâce à ses parents qui l’ encouragent à suivre les célébrations de Pâques en ligne, il fait une découverte qui va donner un nouvel élan à sa vie : des petits pas vers une nouvelle relation avec Dieu.
Est-ce que Dieu existe ? 

Est-ce que Dieu existe ? 

Marquée par une enfance difficile, Céline s’est retrouvée à un moment de sa vie face à des questionnements existentiels. Sa rencontre avec un professeur de philosophie va la conduire vers un vrai cheminement spirituel. Une aventure de la foi au cours de laquelle elle va passer du concept de Dieu, à la relation avec Dieu.
"La clé du bonheur, il n’y a que Jésus qui l’ait !"

"La clé du bonheur, il n’y a que Jésus qui l’ait !"

Lucas grandit sous le regard d’une maman chrétienne. Seulement dans ses jeunes années, se rendre à la messe était pour lui contraignant, jusqu'à ce qu'un évènement tragique vienne éveiller sa curiosité sur le mystère de la croix. Commence alors pour lui un cheminement vers Jésus, une aventure jalonnée de rencontres providentielles…
"Une dépression m'a conduit aux portes du suicide"

"Une dépression m'a conduit aux portes du suicide"

Yves Guézou est illustrateur, il met son talent au service de l’annonce de l’Evangile. Traversé par une dépression, il ose un cri de détresse à Dieu. La réponse lui parvient de façon inattendue et marque un point tournant dans sa vie.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

Confiez-nous votre prière

Un chrétien de l’équipe Découvrir Dieu vous répondra
après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

écrivez-nous votre intention

Un chrétien de l’équipe Découvrir-Dieu vous répondra

après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

Votre intention
Merci de rédiger votre intention
Merci de renseigner votre adresse email
[lire les CGU]

Appelez le 09 80 80 64 40,

un chrétien vous écoute

et prie pour vous.

Appelez le

09 80 80 64 40,

un chrétien

vous écoute

et prie pour vous.

Trouvez l’église

la plus proche

de chez vous