Play Video

« J’étais à mille lieues de l’Église. »

Témoignage de Virginie
Virginie grandit, heureuse, avec son frère dont elle est très proche. Il frôle la mort dans un accident. Premier choc, suivi d'autres chocs…

Durant notre enfance, mon frère et moi étions très proches. A l’adolescence, nous avons chacun fait notre chemin. Lorsqu’il avait 20 ans, mon frère a eu un accident très grave. J’étais alors seule avec lui pour quelques jours. Dans la voiture des pompiers, le médecin m’a dit qu’il ne pouvait pas se prononcer pendant 48 heures, que les jours de mon frère étaient en danger. Quel choc! Finalement, il s’en est sorti. Au bout d’un an, il a repris son activité professionnelle. De mon côté, je menais ma vie d’étudiante normalement, Tout était revenu dans l’ordre.

J’ai rencontré un garçon, qui deviendra devenir mon mari. Il m’a proposé un petit week-end en amoureux, en Bourgogne. Sur la route, j’aperçois une petite ville avec un canal sur lequel il y avait des bateaux sympas. Je lui propose que l’on s’arrête.

Nous nous sommes retrouvés face à une magnifique basilique. Les églises, ce n’était pas du tout mon affaire. J’étais très loin de tout cela. Mais la port était ouverte. On est rentrés. A l’entrée, il y avait une table sur laquelle était posée une magnifique image du Christ. Je l’ai retournée et j’ai lu: « Voici ce cœur qui a tant aimé les hommes et qui en retour ne reçoit qu’ingratitude. » Cette phrase m’a beaucoup touchée.

« N’aie pas peur, laisse-toi regarder par le Christ, car il t’aime. » C’était la première fois que j’entendais de telles paroles!

Un autre jour, nous sommes allés à la messe et un chant m’a interpellée: « N’aie pas peur, laisse-toi regarder par le Christ, car il t’aime. » C’était la première fois que j’entendais de telles paroles!

Plus tard, on m’a proposé de me confesser, en m’expliquant ce que cela signifiait: revenir à Dieu qui nous accueille et nous pardonne toutes nos fautes. J’ai passé ce temps de la confession à pleurer. C’étaient des larmes de joie! Je suis sortie de cette confession transformée. Ce n’était plus la même Virginie!

J’ai vécu une deuxième terrible épreuve: mon frère a eu un nouvel accident et est décédé. Le ciel m’est tombé sur la tête. Heureusement, j’avais rencontré l’amour de Dieu. Il m’avait manifesté combien il était avec moi. Et il me l’a fait encore mieux comprendre à travers ce drame. Je sais que jamais, il ne m’a abandonnée. Et que jamais il ne m’abandonnera.

Vous avez été touché
par le témoignage de Virginie ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu à dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

« J’ai appris à m'aimer et à aimer »

« J’ai appris à m'aimer et à aimer »

Quand Jean-Luc rencontre sa future femme, elle lui apprend qu'elle est très croyante. Il accepte alors à sa demande de se poser la question de l'existence de Dieu.
« J'avais un vide intérieur qui me pesait »

« J'avais un vide intérieur qui me pesait »

Faire la fête, s'éclater, avoir des petits amis. C'est le programme que de Véronique pendant ses études aux États-Unis. Il va être quelque peu bousculé par les événements.
« Je cherchais à tout prix à être heureuse ! »

« Je cherchais à tout prix à être heureuse ! »

Adolescente, Claire compte vivre sa vie comme elle l’entend. Mais après une déception amoureuse, elle choisit de chercher à nouveau le Dieu de son enfance.
« Pour moi, Dieu était une énergie »

« Pour moi, Dieu était une énergie »

En quête de sens et de bonheur, Théo part découvrir la spiritualité bouddhiste en Chine. Là-bas il rencontre un chrétien qui lui parle de la Bible…