SYLVIE-1170x780

“En inscrivant mon fils au caté…”

Témoignage de Sylvie
En inscrivant son fils aîné au catéchisme, Sylvie a découvert avec surprise une Église vivante et connectée avec son temps.

Enfant, j’ai reçu une éducation catholique, et j’ai suivi le cursus classique jusqu’à la confirmation. Partie aux États-Unis comme étudiante, j’ai découvert là-bas des paroisses accueillantes, avec de belles prédications. Cela m’a donné envie de m’engager dans ces communautés, ce que j’ai fait. Rentrée en France, je n’ai pas retrouvé ce que je cherchais et au fur et à mesure du temps, je me suis éloignée de l’Église. Je me suis pourtant mariée à l’Église, nous avons fait baptiser nos deux enfants mais sans aucune pratique.

Une église tournée vers l’avenir

Quand mon fils aîné a atteint l’âge de commencer le catéchisme, je l’ai inscrit dans la paroisse où tous ses copains allaient. Et à travers le catéchisme, j’ai découvert une Église vivante, tournée vers l’avenir, utilisant des moyens pour enseigner le catéchisme beaucoup plus modernes et ludiques que ce que j’avais connu moi-même et à quoi je m’attendais. DVD, livrets ludiques et autre supports bien adaptés permettent de réunir la famille de l’enfant autour d’un thème. C’est une approche ancrée dans la réalité d’aujourd’hui. Par ailleurs, dans cette paroisse, je constatais que les gens étaient souriants, avaient envie de s’entraider et un grand sens de l’accueil, quelle que soit la situation ou la problématique des personnes. Je retrouvais enfin une communauté proche de celles que j’avais connues aux États-Unis. Aussi quand il y a eu besoin d’adultes pour des week-ends caté ou des journées particulières, j’ai proposé mon aide. L’année suivante, on manquait de parents pour transmettre aux jeunes ce qu’était la foi catholique. Je trouvais cela dommage d’autant plus que l’investissement n’était pas si énorme (un samedi sur deux). Et j’ai décidé de m’engager en me disant : « Ils le méritent ! » En parallèle, j’ai recommencé à aller à la messe pour apprendre à mon fils ce qu’était la vie en communauté et c’est comme cela que j’ai repris la pratique. J’ai redécouvert la foi. J’ai retrouvé une communauté, des personnes merveilleuses avec des parcours très différents. On se sent bien dans cette église. Cela permet de se poser dans des vies très occupées, de se demander pourquoi on est sur terre et de donner un sens à sa vie.

Je me suis rapprochée de Dieu

Du fait d’avancer avec d’autres, je me suis rapprochée de Dieu et j’ai acquis une plus grande maturité dans cette relation. J’ai retrouvé en même temps une vraie sérénité. À l’heure actuelle, je poursuis mon engagement au service du catéchisme et je trouve cela très enrichissant. C’est un support aussi pour dialoguer avec mes propres enfants. Je n’ai pas de réponse à toutes leurs questions mais il n’y a pas de sujet tabou entre nous. Je respecte le chemin de chacun d’eux avec Dieu.

Plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

Théo s’éloigne de la foi après le divorce de ses parents, peu après ses douze ans. Des années plus tard, tandis que sa grand-mère vivait ses derniers jours, c’est vers la prière qu’il se tourne pour traverser ce moment douloureux de sa vie. Sa relation à Dieu s’en trouve renouvelée.
Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Gisèle grandit dans une famille catholique mais à l’adolescence elle fait un rejet de la foi. Cependant, quelques années plus tard, c’est à travers sa profession d’assistance sociale qu’elle est traversée par des questions existentielles liées à la souffrance et à l’existence de Dieu. Un signe reçu lors d’une retraite va transformer sa relation aux autres ainsi que son regard sur les souffrances qu’elle accueille désormais différemment.
"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

Guilhem découvre de façon brutale son adoption. Il est alors saisi d’une sensation d’abandon qui le conduit dans ce qu’il décrit comme une descente aux enfers. Vient alors le confinement, apparaissant comme une échappatoire à la souffrance vécue quotidiennement à l’école. Grâce à ses parents qui l’ encouragent à suivre les célébrations de Pâques en ligne, il fait une découverte qui va donner un nouvel élan à sa vie : des petits pas vers une nouvelle relation avec Dieu.
Est-ce que Dieu existe ? 

Est-ce que Dieu existe ? 

Marquée par une enfance difficile, Céline s’est retrouvée à un moment de sa vie face à des questionnements existentiels. Sa rencontre avec un professeur de philosophie va la conduire vers un vrai cheminement spirituel. Une aventure de la foi au cours de laquelle elle va passer du concept de Dieu, à la relation avec Dieu.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

Confiez-nous votre prière

Un chrétien de l’équipe Découvrir Dieu vous répondra
après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

écrivez-nous votre intention

Un chrétien de l’équipe Découvrir-Dieu vous répondra

après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

Votre intention
Merci de rédiger votre intention
Merci de renseigner votre adresse email
[lire les CGU]

Appelez le 09 80 80 64 40,

un chrétien vous écoute

et prie pour vous.

Appelez le

09 80 80 64 40,

un chrétien

vous écoute

et prie pour vous.

Trouvez l’église

la plus proche

de chez vous