Play Video

“La guérison était trop extraordinaire pour que ce soit la science”

Témoignage de Priscille
Priscille est élevée dans la foi chrétienne mais n’y croit pas vraiment. La guérison de sa sœur paralysée la questionne sur l’existence de Dieu.
J’ai été élevée dans l’enseignement du Seigneur et la foi de mes parents. Je connaissais assez bien les textes, mais je ne croyais pas vraiment. Je suivais mes parents seulement.
Quand j’étais jeune, une de mes petites sœurs a eu un grave accident : elle s’est noyée. Pendant vingt minutes, en attendant les pompiers, j’ai cru qu’elle était morte. Finalement, les médecins ont réussi à la réanimer, mais nous ont annoncé qu’elle était aveugle, et qu’elle serait dans un état végétatif toute sa vie. Alors nous avons beaucoup prié, et nous sommes allés à Lourdes pour demandé la guérison de sa vue. Et elle retrouvé la vue ! Elle a même tout récupéré au fur et à mesure, même la marche. Sa guérison vient certes d’un effort de sa part et de la science, mais je sais qu’il y avait quelque chose derrière parce que c’était trop extraordinaire pour que ce soit juste la science. C’est à ce moment-là que je me suis dit pour la première fois qu’il y avait peut-être quelque chose de plus, et que mes parents avaient peut-être raison de croire en Dieu. Mais est-ce que c’était vraiment Dieu ? C’était à moi d’en faire la recherche. J’allais à la messe, j’écoutais les textes, mais ils ne me parlaient toujours pas.
L’année de mes 18 ans, les parents m’ont envoyé à Paray-le-Monial faire une retraite pour les jeunes. J’y suis allée en me disant que ça pouvait être un bon moment, mais sans penser que ça pourrait être pour ma foi. Pendant la session, un temps de prière était proposé. Un des prêtres passait dans les allées où on était tous à genoux pour prier, moi je ne savais pas trop quoi faire puisque je n’étais pas très à l’aise dans ces moments-là et il est passé avec le corps du Christ et il faisait un signe de croix devant chaque rang. Quand il est passé dans mon rang, j’ai été submergée par le Seigneur. Pour moi c’était évident, c’était le Seigneur, c’était un amour et une sensation incroyable, extrêmement difficile à décrire, de plénitude, tout était parfait, j’étais parfaitement à ma place, j’étais aimée inconditionnellement, et c’était tout ce que l’Eglise nous dit. Cette rencontre avec le Seigneur a changé beaucoup de choses pour moi après. Tout prenait sens dans ma vie.  L’enseignement du Seigneur, de l’Eglise et de mes parents prenaient alors du sens. Tout ce que l’Eglise essaye de nous apprendre est vrai, et s’en rendre compte bouleverse la vie. C’est merveilleux, ça change la vie !
 
Le Christ aujourd’hui, c’est toute ma vie. Il est dans chaque pas que je fais, il est dans tous les beaux paysages que je vois, toutes les personnes que je rencontre. Il est aussi là dans les mauvais moments, quand ça ne va pas, il me soutient, il est là pour me porter. Il est là tout le temps et toujours, et il sera toujours là pour moi. 
Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO
 
Vous avez été touché
par le témoignage de Priscille ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu à dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

J’ai été saisi par la beauté de ces célébrations

J’ai été saisi par la beauté de ces célébrations

En tant architecte, Cyrille doit se rendre dans des églises pour dessiner. La beauté de ces lieux va lui ouvrir le coeur à quelque chose de beaucoup plus grand...
"Je voulais connaître mon avenir"

"Je voulais connaître mon avenir"

Persuadée que la Vérité se trouvait dans les voyants et les médiums, Chrystel va finalement être bouleversée par la comédie musicale "Jésus" qui va changer sa vie.
« Dieu, si Tu existes, je suis prêt à te rencontrer. »

« Dieu, si Tu existes, je suis prêt à te rencontrer. »

Entrainé par sa femme dans un parcours spirituel, Edouard vie une forte expérience intellectuelle. La prière de ses amis va transformer cette expérience en rencontre avec Dieu.
"Dieu ne voulait pas que je vive ça"

"Dieu ne voulait pas que je vive ça"

Très angoissée, Alix étouffe tant physiquement que psychologiquement. Elle décide de s'en prendre à Dieu mais découvre avec surprise son incroyable délicatesse.