Play Video

« A partir de ce pèlerinage j’ai arrêté les drogues dures »

Témoignage de Marion
Témoignage de Au milieu de la drogue, l’alcool et le sexe, Marion fait de nouveaux choix de vie grâce à des rencontres. le début d’un chemin vers la paix intérieure.

« C’est le bon combo, là il faut que j’y aille »

Ça a commencé à me titiller je suis sortie du cours et j’ai voulu m’intéresser à ce que disait l’Eglise. Je savais plus ou moins lorsque tombait l’homélie pendant les messes et j’arrivais une demi-heure après le début de la messe pour écouter l’homélie et voir ce que disait le prêtre à l’assemblée et je me disais : »Peut-être que je suis croyante mais ce n’est pas pour autant que je pouvais arrêter de coucher à droite à gauche ou de prendre différentes drogues ». Pour moi il n’y avait pas d’incohérence. Et à ce moment-là, mes parents me parlent du pèlerinage de Chartres. Je me suis dit : »C’est le bon combo, là il faut que j’y aille. »

Ça faisait perpète que je ne m’étais pas confessée

Au deuxième jour, je me retourne et je vois un prêtre plus ou moins jeune, assez canon, et là je me suis dit : bon c’est pour moi ! » Du coup je commence à aller le voir, on parle, je parle de ma vie donc j’étais très crue et pas très polie à ce moment-là. Ce qu’il me répondait lui, avec énormément de douceur et énormément d’amour : »Ce qui compte Marion, c’est que vous preniez conscience que Dieu vous aime et qu’il vous aime pour ce que vous êtes. » Au bout des trois heures, je termine par me confesser. Ça faisait perpète que je ne m’étais pas confessée.

Je savais que Dieu existait, c’était une évidence

Je pense que j’ai ressenti une paix que je n’avais pas ressentie depuis énormément de temps, c’est un truc qui a complètement changé. Je savais que Dieu existait, c’était une évidence, il m’aimait de dingue et il avait un plan de ouf à me faire vivre. A partir de ce pèlerinage j’ai arrêté les drogues dures et je me suis vraiment repositionnée sur ce qu’était ma vie et ce à quoi j’aspirais à ce moment-là. Je voulais un an où je puisse vraiment approfondir ma foi en Dieu. Du coup à ce moment-là, mes parents m’ont parlé de CapMissio. CapMissio c’est une école d’évangélisation. Donc j’arrive à CapMissio.

Il y a eu un renouvellement, une conversion incroyable

Pendant trois mois ça a été très dur et je me suis dit : »Peut-être qu’il y a quelque chose qui se passe, ça ne va pas bien. » Premier temps de vacances à la Toussaint, je décide de faire une retraite parce que je n’en pouvais plus. Une retraite seule, en silence, je voulais prendre les grands moyens. J’ai vécu une prière de délivrance qui a fait sauter des choses de dingues. Il y a eu un renouvellement, une conversion incroyable. Là il y a eu vraiment un avant, un après. j’ai fait vraiment la rencontre avec Jésus et ça a encore plus changé ma vie et pendant toute cette année à CapMissio ça m’a vraiment fondé en Christ. Dieu, c’est vraiment ce qui me comble mais il me dit : « Non, je vais te combler encore plus, et encore plus, et encore plus, et encore plus. » Ça va crescendo. Et là je me dis : « Il y a encore plein de choses, j’ai 24 ans demain et encore plein de choses arrivent. C’est dingue, jamais fini. »

Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO
Vous avez été touché
par le témoignage de Marion ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu à dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

« J’ai touché le fond »

« J’ai touché le fond »

Profondément malheureux, François-Xavier pense mettre fin à ses jours. Une inspiration intérieure d’être quelqu’un de bien le pousse à partir de chez lui. Il atterrira dans un lieu qui va changer sa vie.
« Mon frère a mis fin à ses jours »

« Mon frère a mis fin à ses jours »

Terrassé par la mort de son frère juste avant la fête de Pâques, le père Eric va faire l’expérience d’une liberté nouvelle pour vivre cette épreuve.
« J’ai senti comme un dialogue avec Marie »

« J’ai senti comme un dialogue avec Marie »

Lors d’un week-end spirituel, Philippe se lève en pleine nuit pour prier, un changement radical va s’opérer dans sa vie.
"J’ai commencé à avoir de la compassion pour ce Jésus"

"J’ai commencé à avoir de la compassion pour ce Jésus"

Albert n’est pas croyant, mais pour voir son amie, il se rend tous les dimanches à la messe…