Play Video

« J’ai fait un burnout »

Témoignage de Marie-Sophie
Marie-Sophie c'était préparée pour un brillant avenir. Brusquement tout s'effondre en raison d'un Burn-out. elle se tourne vers d'autres perspectives.

Après des études à Sciences Po Paris, j’avais tous les ingrédients pour devenir une personne importante et c’était d’ailleurs mon ambition. Très vite après avoir obtenu mon diplôme, je me suis vue confier des postes à fortes responsabilités. Je fréquentais des chefs d’entreprise, des hommes politiques. À leur contact, j’ai commencé une carrière qui a grimpé, grimpé, grimpé. Sur le plan personnel, j’avais beaucoup d’amis, j’étais en concubinage, et tout se passait bien.

« ma descente aux enfers à commencée »

Après quelques années d’un travail effréné, j’ai fait un burn-out. Cela a été le début d’une nouvelle ère : les drogues et les addictions sont entrées dans mon quotidien. Les journées me semblaient terriblement vides. Les angoisses ont pris de plus en plus de place. J’ai entamé une véritable descente aux enfers. Enfermement, mésestime de moi-même, etc. Le seul ami chrétien que j’avais m’a tendu la main. Il m’a conseillé de m’occuper des autres plutôt que de penser uniquement à moi. Je l’ai trouvé gonflé parce que j’allais vraiment mal. Mais je me suis dit que c’était peut-être la dernière solution – j’avais tout essayé – et que, peut-être, cela pouvait marcher. Je l’ai suivi et j’ai atterri en Bourgogne dans un lieu de pèlerinage chrétien où j’ai décidé de me mettre en service dans une équipe de jeunes. J’ai été complètement déstabilisée par la bienveillance de ces personnes que je voyais laver de grandes marmites pendant leurs vacances avec joie, nettoyer les toilettes pour que les autres puissent passer un séjour agréable, etc.

J’ai vécu une véritable révolution intérieure: de la tête au cœur

J’avais toujours été habituée aux grands discours, qui faisaient appel à l’intelligence. Aussi, pour moi, Dieu, la transcendance, la création étaient de grands concepts métaphysiques et non des réalités que l’on peut expérimenter dans son cœur. Avec ce temps de service et de découverte, j’ai voulu ouvrir mon cœur à quelque chose de plus doux, de plus fort, de plus tendre. Une véritable révolution !

A la fin de l’été, j’ai décidé de changer complètement ma vie et j’ai commencé à avancer vers le baptême. J’ai été baptisée à la vigile pascale 2015. Un moment inoubliable. Pendant tout le temps de préparation au baptême, j’ai eu des angoisses, des doutes, et j’ai été traversée par des inquiétudes sur le fait de ne pas être à la hauteur de ce que Dieu pouvait attendre de moi : comment, lui, un être si parfait, pouvait-il aimer un être aussi imparfait que moi ?

Aujourd’hui, j’ai la conviction que je suis aimée pour ce que je suis. L’amour se dilate en mon cœur au fur et à mesure de mon itinéraire de conversion. Actuellement, tout n’est pas facile dans ma vie. Je ne sais toujours pas ce que je vais faire sur le plan professionnel et je suis fragilisée par un certain nombre de questions mais j’ai la conscience d’être dans la main de Dieu, d’être regardée en permanence avec miséricorde et de pouvoir avancer sans avoir peur de faire des erreurs. Et je sais que si jamais je tombe, il sera là, à mes côtés, pour me relever.

Vous avez été touché
par le témoignage de Marie-Sophie ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu à dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"Si cet homme croit en Dieu, ça doit être vrai"

"Si cet homme croit en Dieu, ça doit être vrai"

Non croyant, Gilles est marqué par un professeur de français qui lui parle d'un Dieu créateur, bon et grand. Cette rencontre sera la point de départ d'une longue quête personnelle vers Dieu.
"Ma timidité a disparu"

"Ma timidité a disparu"

Issue d'une famille très conflictuelles, Hélène se replie sur elle-même et devient très timide. La prière va devenir son arme principale pour vaincre la peur !
« J’ai appris à m'aimer et à aimer »

« J’ai appris à m'aimer et à aimer »

Quand Jean-Luc rencontre sa future femme, elle lui apprend qu'elle est très croyante. Il accepte alors à sa demande de se poser la question de l'existence de Dieu.
« J'avais un vide intérieur qui me pesait »

« J'avais un vide intérieur qui me pesait »

Faire la fête, s'éclater, avoir des petits amis. C'est le programme que de Véronique pendant ses études aux États-Unis. Il va être quelque peu bousculé par les événements.