10_DR-1170x878

Après l’orage, reconstruire son couple

Témoignage de Marie et Vincent
Pour Marie et Vincent, les premières années de vie de couple n’ont pas été simples. Après l’épreuve de l’infertilité, leur couple était au bord de la rupture. Jusqu’à une rencontre qui les a sauvés.

Pour Marie et Vincent, les premières années de vie de couple n’ont pas été simples. Après l’épreuve de l’infertilité, leur couple était au bord de la rupture. Jusqu’à une rencontre qui les a sauvés.

Le début de notre vie de couple a été marqué par des échecs de grossesses à répétition qui nous ont amenés à des parcours de procréation médicalement assistée que nous avons très mal vécus, ainsi qu’à une interruption de grossesse liée à des handicaps sévères chez l’enfant. Nous nous sommes toujours étonnés de la rapidité avec laquelle notre couple surmontait ces épreuves en estimant que l’être humain avait de grandes forces intérieures. Néanmoins, en juin 2009, après un énième échec ayant failli coûter la vie de Marie, nous étions épuisés moralement, physiquement, et surtout, plus du tout sur la même longueur d’onde quant à notre projet parental. Marie, ne pouvant faire le deuil d’une grossesse, voulait poursuivre les tentatives, tandis que Vincent, craignant pour la santé de Marie, ne voulait plus en entendre parler. Notre couple, pour la première fois, battait de l’aile !

Nous avons relu notre vie

C’est dans ce contexte que nous sommes arrivés comme touristes dans la cité de Rocamadour, le 15 août 2009. Alors que nous commencions la visite du sanctuaire de la Vierge Noire, une relecture de nos vies s’engageait intérieurement. Ce sanctuaire est en effet organisé en différentes chapelles qui peuvent rappeler les étapes d’une vie (la vie embryonnaire, le baptême, le pardon, la famille, la mort…) et au fil de la visite, c’est notre vie, de manière très profonde, qui a été revécue, comme pour nous préparer à ce qui allait suivre. Puis, au milieu de la visite, nous avons chacun senti un amour fou. Quelqu’un nous disait : « Tu as du prix à mes yeux, tel que tu es. » C’était un amour tellement consolant ! Après cette expérience spirituelle très forte, nous avions désormais tous deux la certitude que Dieu existait et qu’il nous aimait comme un Père.

À notre retour, notre quotidien s’articulait désormais autour de Dieu. Nous étions enflammés d’un amour et d’un zèle sans limite pour lui et n’avons eu de cesse de témoigner de ce que nous avions vécu, nous attirant parfois l’incompréhension et l’agacement de nos proches. Cette conversion nous a permis de mesurer que seul Dieu est le Maître de la vie, ce qui nous a permis de poser des choix qui nous auraient paru impossibles auparavant. Nous avons décidé de stopper les techniques de procréation médicalement assistée et cette décision qui nous fermait tout espoir d’avoir un enfant biologique a porté de grands fruits. Nous nous sommes engagés dans un parcours d’adoption et sommes devenus, en 2014, les parents d’une magnifique petite fille de trois mois. Nous formons aujourd’hui une famille tellement heureuse !

L’expérience que nous avons vécue a entraîné d’autres conversions, notamment chez des très proches.

Notre couple a changé

Depuis que nous avons laissé Dieu entrer dans notre vie, nous lui confions toutes les décisions importantes et nous tentons d’être à son écoute. Par exemple, nous avons perçu dans la prière que pour le bien de notre famille, nous étions appelés à quitter la région parisienne et ce projet a pu aboutir avec une facilité déconcertante.

Plus largement, c’est tout notre mariage qui s’est trouvé modifié depuis notre conversion. Nous avons compris que Dieu nous voulait ensemble et que notre couple pouvait être fécond autrement que par la procréation. Et surtout nous avons placé Dieu au centre de notre couple ce qui a purifié notre relation (dans nos échanges verbaux et physiques). Nous avons pris conscience de la force du sacrement de mariage, et nous essayons de vivre une union de plus en plus grande entre nous. Le chemin à parcourir reste encore très long !

Aujourd’hui, nous ne pourrions plus imaginer une vie éloignée de Dieu. Avec lui, nous nous sentons forts pour avancer, car aimés infiniment et pour toujours.

Vous avez été touché
par le témoignage de Marie et Vincent ?

Confiez-nous votre prière

Un chrétien de l’équipe Découvrir Dieu vous répondra
après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

écrivez-nous votre intention

Un chrétien de l’équipe Découvrir-Dieu vous répondra

après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

Votre intention
Merci de rédiger votre intention
Merci de renseigner votre adresse email
[lire les CGU]

Appelez le 09 80 80 64 40,

un chrétien vous écoute

et prie pour vous.

Appelez le

09 80 80 64 40,

un chrétien

vous écoute

et prie pour vous.

Trouvez l’église

la plus proche

de chez vous

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"Une dépression m'a conduit aux portes du suicide"

"Une dépression m'a conduit aux portes du suicide"

Yves Guézou est illustrateur, il met son talent au service de l’annonce de l’Evangile. Traversé par une dépression, il ose un cri de détresse à Dieu. La réponse lui parvient de façon inattendue et marque un point tournant dans sa vie.
"J’ai vécu avec quelqu’un de très dominateur"

"J’ai vécu avec quelqu’un de très dominateur"

Maman de trois filles, Anne a vécu pendant 22 ans avec un conjoint à tendance dominatrice qui faisait subir des violences physiques et morales à sa famille. C’est dans la prière qu’elle trouve la force de traverser cette épreuve et d’en sortir complètement. Sa rencontre avec un prêtre la conduira sur le chemin d’hommes et de femmes qui l’inspireront à donner un nouvel élan à sa vie !
"J’étais dans un univers ultra violent"

"J’étais dans un univers ultra violent"

Greg est un ancien patron de discothèque qui a dû faire face à une avalanche de problèmes. Au cœur d’un univers mortifère qui l’a souvent plongé dans le désespoir, il fait de la prière sa bouée de sauvetage. Emergera alors pour lui un chemin de rédemption au cours duquel il trouvera le sens de sa vie.
"J'avais une très mauvaise image de moi-même"

"J'avais une très mauvaise image de moi-même"

La période de l’adolescence a été particulièrement sensible pour Agnès. Rongée par un mal intérieur, elle avait une mauvaise image d’elle-même. Grâce à l’enthousiasme de son frère, elle découvre la joie de la prière qui l'ouvre à la prise de conscience de l'amour de Dieu.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !