Play Video

Vous avez été touché
par le témoignage de Loïc ?

CONTACTER Loïc

“Je rejette cette Eglise”

Témoignage de Loïc
Harcelé à l’école et maltraité en famille, Loïc se réfugie dans des addictions. Il refuse de croire, rejette l’Eglise et demande même à être débaptisé. Et pourtant, un ami catholique a l’air d’être fréquentable…

“Ce n’est pas possible de croire”

J’ai  grandi dans une famille non croyante, même pour certains anticléricale, j’ai quand même été baptisé parce que c’était la tradition. Dans cette famille il y avait un problème de violence, j’étais frappé régulièrement quand j’étais petit par ma mère. Ça a créé un immense mal être en moi qui s’est ressenti à l’école, et ça a fait que j’étais aussi harcelé à l’école. Au moment du collège je me dis “Ce n’est plus possible cette situation là”, et je commence à me rebeller. J’ose affronter ma mère en face, et ce n’est plus moi qui suis harcelé, mais c’est moi qui harcèle. Arrivé à la période du lycée, je commence à tomber dans certaines addictions, à l’alcool, à la drogue, à la pornographie, c’était un peu pour moi une manière d’oublier tout ça. Jusque là, avec tout ce que j’avais subi avant, je me disais “Ce n’est pas possible de croire”. Je rejette donc cette Eglise et j’ai fait une démarche de débaptisation.

Un immense bien être m’envahit et la certitude que Dieu existe

A l’age de 21 ans, j’ai pu rencontrer un ami qui s’appelait Thomas. Il était catholique, il était joyeux, heureux, il était comme moi, enfin comme nous, comme tout le monde, mais voir Thomas, son témoignage de vie, a fait que je me suis rendu compte que les catholiques sont un peu comme tout le monde et que l’on peut les fréquenter. Par son intermédiaire j’ai fait d’autres rencontres d’amis catholiques qui m’ont proposé d’aller avec un petit groupe dans une abbaye. Dans l’abbaye il y avait une chapelle où il y avait un temps de prière, je ne savais pas ce qu’ils faisaient exactement mais je me suis dit “Je ne risque rien” . Je me mets au fond de cette chapelle, en méditation, en silence et là un immense bien être m’envahit, apaise toutes les blessures que j’avais, et en même temps amène la certitude que Dieu existait. Après cela, j’étais complètement chamboulé, et heureusement j’avais des amis dans la foi qui ont pu me guider, petit à petit. Ils m’ont amené à une messe, la messe de Pâques qui est une messe très joyeuse, là je me suis dit “Si c’est tout le temps comme ça les messes je vais y retourner” et je suis allé à une messe, puis à une autre, puis une autre… C’est comme ça que j’ai pu m’intégrer dans la foi, commencer mon premier cheminement dans la foi.

 

Je me suis senti libéré de tout ça

J’ai rencontré plusieurs amis qui étaient catholiques, et à un moment ils m’ont parlé d’étapes à suivre après le baptême pour rentrer pleinement dans ce que propose le Christ. Dans toute cette préparation il y a autre chose qui est proposé, c’est le sacrement du pardon. Or pour moi, c’était impossible d’aller voir quelqu’un que je ne connaissais pas pour lui dire tout ce que j’avais pu faire comme conneries, surtout le gros péché que j’avais d’avoir rejeté mon baptême. Pour moi c’était une honte, je ne pouvais pas en parler. Mais à un moment donné, je me suis dit “Je vais quand même y aller, je vais lui dire” et quand il m’a dit “Je te pardonne au nom de Dieu”, je me suis senti  complètement libéré de tout ça. C’est comme s’il y avait un gros boulet qui me retenait qui s’était détaché et qui à fait que j’ai pu avancer pleinement dans la foi, me guérir, petit à petit de toutes mes addictions.

Je suis enraciné dans la foi

Je pense que Jésus pour moi c’est celui qui m’a sauvé. Ça peut paraître farfelu de le dire comme ça, mais j’étais vraiment très mal parti, et si j’avais continué dans cette démarche là, je ne sais pas ou je serais aujourd’hui. Je suis enraciné dans la foi, j’ai un rocher au dessous de moi qui est le Christ. Même si je fais des faux pas, si ça ne va pas, je suis enraciné dessus et je ne pourrais pas bouger.

Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO

Vous avez été touché
par le témoignage de Loïc ?

CONTACTER Loïc

Plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

Théo s’éloigne de la foi après le divorce de ses parents, peu après ses douze ans. Des années plus tard, tandis que sa grand-mère vivait ses derniers jours, c’est vers la prière qu’il se tourne pour traverser ce moment douloureux de sa vie. Sa relation à Dieu s’en trouve renouvelée.
Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Gisèle grandit dans une famille catholique mais à l’adolescence elle fait un rejet de la foi. Cependant, quelques années plus tard, c’est à travers sa profession d’assistance sociale qu’elle est traversée par des questions existentielles liées à la souffrance et à l’existence de Dieu. Un signe reçu lors d’une retraite va transformer sa relation aux autres ainsi que son regard sur les souffrances qu’elle accueille désormais différemment.
"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

Guilhem découvre de façon brutale son adoption. Il est alors saisi d’une sensation d’abandon qui le conduit dans ce qu’il décrit comme une descente aux enfers. Vient alors le confinement, apparaissant comme une échappatoire à la souffrance vécue quotidiennement à l’école. Grâce à ses parents qui l’ encouragent à suivre les célébrations de Pâques en ligne, il fait une découverte qui va donner un nouvel élan à sa vie : des petits pas vers une nouvelle relation avec Dieu.
Est-ce que Dieu existe ? 

Est-ce que Dieu existe ? 

Marquée par une enfance difficile, Céline s’est retrouvée à un moment de sa vie face à des questionnements existentiels. Sa rencontre avec un professeur de philosophie va la conduire vers un vrai cheminement spirituel. Une aventure de la foi au cours de laquelle elle va passer du concept de Dieu, à la relation avec Dieu.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

Confiez-nous votre prière

Un chrétien de l’équipe Découvrir Dieu vous répondra
après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

écrivez-nous votre intention

Un chrétien de l’équipe Découvrir-Dieu vous répondra

après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

Votre intention
Merci de rédiger votre intention
Merci de renseigner votre adresse email
[lire les CGU]

Appelez le 09 80 80 64 40,

un chrétien vous écoute

et prie pour vous.

Appelez le

09 80 80 64 40,

un chrétien

vous écoute

et prie pour vous.

Trouvez l’église

la plus proche

de chez vous