Play Video

“Je n’avais pas réalisé que je croyais en Dieu”

Témoignage de Julie
Julie n’est pas élevée dans la foi, mais en voyant autour d’elle ses cousins et ses amis cathos très heureux, elle s’interroge. Elle se met à chercher Dieu et découvre qu’il avait toujours été là.
Mon papa a choisi de ne pas me faire baptiser. Il est un peu fâché avec l’Eglise. J’avais aussi dans ma famille de gens pratiquants, très pratiquants d’ailleurs, avec une religieuse dans la famille. J’ai donc grandi, en écoutant d’un côté : “L’Eglise fait de mauvaises choses” mais je voyais aussi tous mes cousins qui allaient à l’Eglise, qui me parlaient de Dieu, qui étaient super heureux. En fait, un livre qui m’a marqué s’appelle “Voyage de Théo”. C’est l’histoire d’un petit garçon qui fait le tour de monde des religions. En lisant ce livre je me disais : “il me parle de Dieu, mes cousins me racontent un peu la même chose. Donc il doit vraiment y avoir quelque chose.” 

“Avec l’église j’ai découvert une communauté”

J’ai grandi et suis partie aux USA. Avec l’église, j’ai découvert une communauté. Pleins de gens m’ont accueillie à bras grands ouverts, et m’ont dit : “si t’as des questions, on va y répondre, si tu n’es pas croyante, ce n’est pas grave, viens écouter, viens partager et peut-être tu rencontreras Jésus.” 
En rentrant en France, je me suis dit : “Je vais continuer à aller à l’église” et là ça a été le drame, les églises parisiennes ne sont pas les églises américaines parfois un peu ouvertes. Donc je me suis retrouvée un peu seule. 

“Cette présence intérieure que j’ai toujours eue à côté de moi, c’était Dieu”

Et un jour, ma tante, celle qui est religieuse m’a dit : “tu devrais faire le parcours Even, un parcours pour les gens qui se posent des questions, ils sont baptisés ou pas, qui est Jésus ? Que veut dire avoir la foi ?” Là bas, il y a eu une session sur l’Esprit-Saint, je me suis dit : ” Je suis bête, je crois en Dieu” Je ne l’avais pas réalisé. Ça a été un chamboulement intérieur. En fait, cette présence intérieure que j’ai toujours eue à côté de moi, toute mon enfance, mes voyages à l’étranger, j’arrivais à mettre un nom dessus. C’était Dieu, Jésus qui était toujours avec moi, qui m’a toujours accompagnée. 

“Un amour qui est infini”

Je me suis lancé dans la préparation du baptême. Je ne l’ai pas dit tout de suite à mes parents. J’ai un peu attendu. Je l’ai annoncé à mon papa, mon avion décollait pour six mois en Chine, ça a été une conversation un peu compliquée, je lui ai expliqué pourquoi. Il est encore fâché, il n’est pas venu à mon baptême. Mais c’est pas grave, il m’a quand même offert ma bible de Jérusalem, comme quoi… 
Au jour le jour, qu’est-ce qui a changé ? Cette présence que j’ai à côté de moi, je peux lui parler et surtout c’est une présence sur laquelle je peux compter. C’est l’amour paternel, ce n’est pas du donnant donnant, il m’aime pour ce que je suis et je l’aime en retour, et c’est un amour qui est infini. 
Ma vie sans Jésus était compliquée, mais Jésus était toujours avec moi, il fallait juste le laisser entrer dans mon cœur. Maintenant je suis plus sereine, comme tout le monde parfois ça ne va pas, mais je sais que j’ai une aide, quelqu’un qui me m’aider quoiqu’il arrive, qui m’écoutera et qui sera là pour moi. 
Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO
Vous avez été touché
par le témoignage de Julie ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu a dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"J’ai été abandonné par mon père"

"J’ai été abandonné par mon père"

Abandonné par son père lorsqu’il avait 10 ans, Eric nous partage le cheminement qui le mènera de l’oubli au pardon. Son témoignage édifiant est le récit d’une vie de famille, transformée par la puissance de la prière.
"A 18 ans, j’ai tout laissé tomber"

"A 18 ans, j’ai tout laissé tomber"

Odile grandit dans une famille catholique, avec l’image d’un Dieu qui n’était pas particulièrement attrayant. Adulte, elle décide de tout laisser tomber. Cependant, quelques années plus tard, poussée par le rayonnement d’une amie catholique, elle découvre une nouvelle façon de prier. Au cours d’une confession, le Seigneur se révèle à elle dans toute sa miséricorde. Sa vie prend alors un nouveau tournant.
"Je ne manquais de rien sauf de l’essentiel qui est l’amour"

"Je ne manquais de rien sauf de l’essentiel qui est l’amour"

La quête de l'Amour va entraîner Gray sur un chemin d'ombres et de lumières. En criant vers le Ciel, c'est Marie, la mère du Sauveur qui viendra le rejoindre dans sa faiblesse pour faire jaillir en lui une vie nouvelle.