Play Video

« J’ai pardonné aux assassins de mon père. »

Témoignage de Jean-Marie

Quand j’avais 17 ans, il y a eu un drame dans ma famille. Mon père a été assassiné par des proches. C’était très très difficile à accepter pour moi d’autant plus que mon père était tout pour nous ! J’avais lu et entendu qu’il fallait pardonner à ses ennemis. Mais dans cette situation précise, c’était pour moi inenvisageable ! Si Dieu existe, il ne peut pas me demander cela. Ce n’est pas juste ! Si il m’aime, le mieux qu’il peut faire pour moi, c’est me venger.

« Je découvrais un Dieu tout proche »

Nous avons tenu une sorte de conseil de famille pour savoir ce que nous devions faire parce que nous étions huit enfants et que c’est le salaire de mon père qui nous faisait vivre. Nous avons étudié la possibilité de retourner au village mais ce n’était pas pensable : mon père avait été assassiné par des proches parce qu’il était l’héritier. Or, nous étions ses héritiers, donc nous risquions de perdre la vie à notre tour ! Nous ne pouvions pas non plus a priori rester en ville car la vie aurait été trop cher pour nous. C’est alors que j’ai entendu comme une voix qui parlait à mon cœur et qui disait : « Je suis ton Dieu. Vous restez en ville. Je vais m’occuper de vous. » Cela a été comme un choc positif pour moi. Je me suis levé, j’ai pris la parole et j’ai dit : « Nous allons retourner en ville, Dieu va s’occuper de nous. » Tous les autres se sont moqués de moi, ils m’ont traité de fou : « Tu as déjà vu de l’argent tomber du ciel ? »

Et finalement, c’est ce que nous avons fait. Pour commencer, pendant deux mois, j’ai eu un travail qui m’a permis de ramener de l’argent à la maison tout en finançant mes études. Bien sûr, je travaillais fort à l’école et au travail et je savais que je devais saisir chaque chance qui se présentait à moi. Mais je peux témoigner que Dieu a agi dans mes propres forces chaque jour. Ce Dieu dont j’avais entendu parler, et que je croyais lointain, je le découvrais tout proche de moi. Non seulement il me connaissait mais il s’intéressait à tout ce que je vivais, et non seulement il s’y intéressait mais il m’apportait une solution.

Tout le poids qui pesait sur moi est alors tombé à terre.

Alors, tout a changé dans mon cœur. La joie et l’envie de vivre, le bonheur que j’avais perdus me sont revenus et une grande paix m’a habité à partir de ce moment-là. Et grâce à cela, j’ai pu pardonner aux assassins de mon père. Tout le poids qui pesait sur moi est alors tombé à terre. Je ne dirai pas que je les aimés tout de suite mais je leur ai vraiment pardonné.

Aussi, aujourd’hui, je peux témoigner que Dieu n’est jamais loin. Au contraire, il est tout proche de ceux qui souffrent. Dieu qui nous aime chacun infiniment, reste avec nous dans notre souffrance et il n’a aucun plaisir à nous voir souffrir. Et même, il vient souffrir avec nous ! Il veut juste que nous le laissions habiter notre cœur.

Vous avez été touché
par le témoignage de Jean-Marie ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu à dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"J’ai commencé à avoir de la compassion pour ce Jésus"

"J’ai commencé à avoir de la compassion pour ce Jésus"

Albert n’est pas croyant, mais pour voir son amie, il se rend tous les dimanches à la messe…
« J’ai été harcelée »

« J’ai été harcelée »

Du CP jusqu’aux études supérieures, Emeline souffre de harcèlement et de solitude. Épuisée, elle décide, dans un dernier espoir, de…
"J'avais une violence intérieure que je ne pouvais pas contrôler"

"J'avais une violence intérieure que je ne pouvais pas contrôler"

En grande souffrance intérieure, Jean-David se retrouve dans un grand festival chrétien. Après plusieurs jours de rejet, il demande un…
Après l’orage, reconstruire son couple

Après l’orage, reconstruire son couple

Pour Marie et Vincent, les premières années de vie de couple n’ont pas été simples. Après l’épreuve de l’infertilité, leur…
« On était des révolutionnaires ! »

« On était des révolutionnaires ! »

Comédienne engagée, Antoinette ne croit pas en Dieu. Mais le jour où son metteur en scène et meilleur ami traverse…
« J’avais une double vie »

« J’avais une double vie »

Après son échec au bac, Noël prend conscience du manque de cohérence dans sa vie. Il décide de changer radicalement…
"J'étais complétement sous influence ésotérique"

"J'étais complétement sous influence ésotérique"

Animé toute sa vie par une quête d’absolue, Gwendal tombe progressivement sous influence ésotérisme. Il va se rendre compte que…
« Ce monde ne me satisfaisait pas »

« Ce monde ne me satisfaisait pas »

Dans la fête et la drogue, Jack trouve une fuite à ce monde qu’il n’aime pas. Un jour, il tombe…