Play Video

Vous avez été touché
par le témoignage de Jean-François ?

CONTACTER Jean-François

« J’avais peur de rentrer dans une église »

Témoignage de Jean-François
Jean-François vient d’une famille peu pratiquante. Il s’éloigne peu à peu de Dieu jusqu’à un drame qui le pousse à ouvrir l’Evangile et à retrouver sa spiritualité

Je suis issu d’une famille catholique. J’ai donc été baptisé et j’ai fait ma première communion, mais au sein de famille personne pratiquait de façon assidue ou allait régulièrement à la messe. Donc après cette première communion, l’Église, Jésus et Dieu étaient très loin. Et il y a trois ans en mai 2015 on a eu dans notre famille un décès, ma sœur est décédée accidentellement le jour en plus de l’anniversaire de mon père, donc ce qui était une douleur doublement importante. J’ai eu au fond de moi, au fur et à mesure, quelque chose qui s’est passé comme si j’étais sur un nouveau chemin, comme si Jésus me mettait sur ce chemin que j’avais perdu et que j’avais totalement oublié. La foi peut-être commençait à venir vers moi même si j’en étais encore très loin.

“Elle m’a ouvert un petit peu les portes de l’Église.”

Et la deuxième étape c’est en mai 2016 où j’ai rencontré Alexia ma future épouse. Elle m’a parlé longuement de cette foi qui pour elle était importante et m’a permis de faire grandir en moi le chemin vers Jésus. Elle m’a ouvert un petit peu les portes de l’Église. Une Église, jusqu’à présent j’avais peur de rentrer seul. J’attendais que quelqu’un m’explique un petit peu, de ne pas avoir peur, c’était surtout la peur de rentrer dans un lieu qu’on ne connait pas, plutôt être maladroit, ou de pas savoir ce qu’il fallait faire. Je suis rentré, cette première fois et à partir de là j’ai senti une libération. Une libération, je me suis dit “voilà je ne suis pas jugé, je suis rentré dans une communauté, celle de Jésus”, et on m’a accueilli sans savoir d’où je venais, qui j’étais, on m’a simplement pris comme j’étais.

“Comme si Jésus mettait sa main sur mon épaule.”

A partir de là, je suis venu tous les dimanches à la messe. Là un texte de l’Évangile m’a particulièrement marqué, c’est les noces de Cana. Et cet évangile m’a permis de dire “oui je crois”. Ils ont cru et moi j’ai cru avec cet Évangile parce que cet Évangile intérieurement m’a totalement bouleversé. Il y a eu quelque chose d’intense qui s’est fait comme si quelque chose ou quelqu’un mettait sa main, comme si Jésus mettait sa main sur mon épaule et me disait : “Tu attendais, je t’ai vu longtemps loin de moi, tu peux rentrer maintenant je suis à côté de toi, vas-y, continue ton chemin, je serai toujours à tes côtés, mon amour sera toujours présent”.

“Jésus est dans notre vie.”

Et à partir de là, il y a eu ce cheminement avec Alexia et en septembre 2017 nous nous sommes mariés. Notre union du mariage nous a permis de grandir, de grandir ensemble avec Alexia, mais aussi avec Jésus. Mais Dieu m’accompagne, il a vraiment transformé ma vie, une vie qui est pleine de joie, une vie qui est en communion en couple et avec Jésus, mais c’est une vie aussi qui ne nous empêche pas d’avoir des difficultés, qui ne nous empêche pas d’avoir des épreuves, mais ces épreuves elles nous permettent de les passer parce que Jésus est dans notre vie, parce qu’on sait que lui est à nos côtés, qu’il va nous aider à vivre sereinement et essayer de passer au mieux ces épreuves et ces difficultés.

Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO

Vous avez été touché
par le témoignage de Jean-François ?

CONTACTER Jean-François

Plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

Théo s’éloigne de la foi après le divorce de ses parents, peu après ses douze ans. Des années plus tard, tandis que sa grand-mère vivait ses derniers jours, c’est vers la prière qu’il se tourne pour traverser ce moment douloureux de sa vie. Sa relation à Dieu s’en trouve renouvelée.
Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Gisèle grandit dans une famille catholique mais à l’adolescence elle fait un rejet de la foi. Cependant, quelques années plus tard, c’est à travers sa profession d’assistance sociale qu’elle est traversée par des questions existentielles liées à la souffrance et à l’existence de Dieu. Un signe reçu lors d’une retraite va transformer sa relation aux autres ainsi que son regard sur les souffrances qu’elle accueille désormais différemment.
"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

Guilhem découvre de façon brutale son adoption. Il est alors saisi d’une sensation d’abandon qui le conduit dans ce qu’il décrit comme une descente aux enfers. Vient alors le confinement, apparaissant comme une échappatoire à la souffrance vécue quotidiennement à l’école. Grâce à ses parents qui l’ encouragent à suivre les célébrations de Pâques en ligne, il fait une découverte qui va donner un nouvel élan à sa vie : des petits pas vers une nouvelle relation avec Dieu.
Est-ce que Dieu existe ? 

Est-ce que Dieu existe ? 

Marquée par une enfance difficile, Céline s’est retrouvée à un moment de sa vie face à des questionnements existentiels. Sa rencontre avec un professeur de philosophie va la conduire vers un vrai cheminement spirituel. Une aventure de la foi au cours de laquelle elle va passer du concept de Dieu, à la relation avec Dieu.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

Confiez-nous votre prière

Un chrétien de l’équipe Découvrir Dieu vous répondra
après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

écrivez-nous votre intention

Un chrétien de l’équipe Découvrir-Dieu vous répondra

après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

Votre intention
Merci de rédiger votre intention
Merci de renseigner votre adresse email
[lire les CGU]

Appelez le 09 80 80 64 40,

un chrétien vous écoute

et prie pour vous.

Appelez le

09 80 80 64 40,

un chrétien

vous écoute

et prie pour vous.

Trouvez l’église

la plus proche

de chez vous