Play Video

Une collègue de travail m’a proposé de prier

Témoignage de Fabiola
Suite à l’AVC de sa sœur, Fabiola vit des moments très difficiles. Alors qu’elle avait mis Dieu de côté dans sa vie, une collègue lui propose de prier.

Arrivée vers l’âge de 18 ans, j’ai mis le Seigneur de côté pour vivre ma jeunesse, les plaisirs de la vie, rencontres avec les copains, aller en boîte, faire des fêtes… Je me suis mariée à l’église, mais je n’allais toujours plus à la messe après. Ma première fille est née en 1998.

« Elle m’a proposé de prier »

En 2001 ma sœur est tombée malade suite à un AVC. Elle avait 34 ans et deux enfants. Très proche de ma sœur, j’ai vécu cette période très péniblement, je n’étais pas prête à la perdre. Un jour, j’en ai parlé à une collègue qui m’a tout de suite soutenue dans la prière et accompagnée. Non seulement elle priait pour ma sœur et moi, mais on priait aussi ensemble. Alors je me suis aussi mise à prier, mais pas forcément avec le cœur.

Un jour, le vendredi qui précède Pâques, le Seigneur est venu me toucher. Il m’a apporté une très grande joie et une immense paix. J’étais tellement heureuse que je répétais :  » le Seigneur est vivant ». J’ai encore du mal à exprimer cette joie.

 » C’est vraiment celui sur lequel je m’appuie. »

À partir de là, ma vie a changé. On a continué à prier pour ma sœur qui lentement s’est remise, et repris un peu sa vie de sa famille. Moi j’ai continué avec le Seigneur, je suis retournée à la messe, j’ai été me confesser. J’ai commencé à éduquer mon enfant dans la prière, en l’emmenant elle aussi au catéchisme. Ma rencontre avec le Seigneur dans ma vie c’est ma force, ma joie, c’est vraiment celui sur lequel je m’appuie. C’est mon ami.

Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO
Vous avez été touché
par le témoignage de Fabiola ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu à dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

« J’ai appris à m'aimer et à aimer »

« J’ai appris à m'aimer et à aimer »

Quand Jean-Luc rencontre sa future femme, elle lui apprend qu'elle est très croyante. Il accepte alors à sa demande de se poser la question de l'existence de Dieu.
« J'avais un vide intérieur qui me pesait »

« J'avais un vide intérieur qui me pesait »

Faire la fête, s'éclater, avoir des petits amis. C'est le programme que de Véronique pendant ses études aux États-Unis. Il va être quelque peu bousculé par les événements.
« Je cherchais à tout prix à être heureuse ! »

« Je cherchais à tout prix à être heureuse ! »

Adolescente, Claire compte vivre sa vie comme elle l’entend. Mais après une déception amoureuse, elle choisit de chercher à nouveau le Dieu de son enfance.
« Pour moi, Dieu était une énergie »

« Pour moi, Dieu était une énergie »

En quête de sens et de bonheur, Théo part découvrir la spiritualité bouddhiste en Chine. Là-bas il rencontre un chrétien qui lui parle de la Bible…