Play Video

« Plus jamais sans Dieu »

Témoignage de Fabienne
Jeune, Fabienne rencontre des difficultés d’intégration. Tardivement, elle apprend qu’elle souffre de schizophrénie. Elle entame alors un chemin de guérison et de pardon.

Il y a quatre ans j’ai appris que j’étais schizophrène. Ma maladie a engendré des souffrances de non intégration à l’école au niveau de l’apprentissage. Je n’arrivais pas non plus à me faire des amis, je me retrouvais seule. C’était pareil en famille, je ne m’intégrais pas à mes cousins et cousines. J’ai vendu mon corps au garçon, je reproduisais ce que je voyais chez moi : je voyais mon père embrasser ma mère : j’embrassais des garçons ; mon père me donnait des fessées : je donnais des fessées au garçons, etc…

J’ai rencontré quelqu’un, je me suis mise en ménage avec lui, tout se passait bien. J’ai rencontré ses parents, c’était la vie familiale qui commençait. Une vie rêvée. J’ai donc commencé à réfléchir à quelle sorte de mariage je voulais, si c’était un mariage simplement civil ou un mariage à l’église. C’est le mariage à l’église qui a remporté la victoire. J’ai senti dans mon cœur cette contraction entre le fait que je n’allais plus à l’église le dimanche et le fait de vouloir me marier à l’église. Je savais que je pouvais faire ce que je voulais de ma vie mais que sans Dieu ma vie ne serait pas celle qu’elle devait être.

A ce moment-là je me suis dit : « plus jamais sans Dieu” et je suis retournée à la messe le dimanche et petit à petit j’ai changé de vie. J’ai quitté mon ami, j’ai changé de vie parce que je ne pouvais plus traîner dans les bars, jouer au billard, j’étais persuadée que Dieu me donnerait d’autres amis. Ma foi a été réactualisée au moment où on m’a annoncé ma maladie.

Aujourd’hui je suis heureuse car j’ai acquis une maturité humaine et spirituelle, j’ai compris l’inquiétude de mes parents et la surprotection qu’ils me vouaient face aux difficultés que je rencontrais. J’ai pu entamer un chemin de guérison, de compassion et de pardon vis-à-vis de mes parents, de mes sœurs, de mes collègues de travail, de toutes les personnes qui m’ont offensé. Ça a été une révélation pour moi.

Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO

 

Vous avez été touché
par le témoignage de Fabienne ?

Confiez-nous votre prière

Un chrétien de l’équipe Découvrir Dieu vous répondra
après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

écrivez-nous votre intention

Un chrétien de l’équipe Découvrir-Dieu vous répondra

après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

Votre intention
Merci de rédiger votre intention
Merci de renseigner votre adresse email
[lire les CGU]

Appelez le 09 80 80 64 40,

un chrétien vous écoute

et prie pour vous.

Appelez le

09 80 80 64 40,

un chrétien

vous écoute

et prie pour vous.

Trouvez l’église

la plus proche

de chez vous

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"Une dépression m'a conduit aux portes du suicide"

"Une dépression m'a conduit aux portes du suicide"

Yves Guézou est illustrateur, il met son talent au service de l’annonce de l’Evangile. Traversé par une dépression, il ose un cri de détresse à Dieu. La réponse lui parvient de façon inattendue et marque un point tournant dans sa vie.
"J’ai vécu avec quelqu’un de très dominateur"

"J’ai vécu avec quelqu’un de très dominateur"

Maman de trois filles, Anne a vécu pendant 22 ans avec un conjoint à tendance dominatrice qui faisait subir des violences physiques et morales à sa famille. C’est dans la prière qu’elle trouve la force de traverser cette épreuve et d’en sortir complètement. Sa rencontre avec un prêtre la conduira sur le chemin d’hommes et de femmes qui l’inspireront à donner un nouvel élan à sa vie !
"J’étais dans un univers ultra violent"

"J’étais dans un univers ultra violent"

Greg est un ancien patron de discothèque qui a dû faire face à une avalanche de problèmes. Au cœur d’un univers mortifère qui l’a souvent plongé dans le désespoir, il fait de la prière sa bouée de sauvetage. Emergera alors pour lui un chemin de rédemption au cours duquel il trouvera le sens de sa vie.
"J'avais une très mauvaise image de moi-même"

"J'avais une très mauvaise image de moi-même"

La période de l’adolescence a été particulièrement sensible pour Agnès. Rongée par un mal intérieur, elle avait une mauvaise image d’elle-même. Grâce à l’enthousiasme de son frère, elle découvre la joie de la prière qui l'ouvre à la prise de conscience de l'amour de Dieu.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !