Play Video

« J’ai rencontré Dieu dans une chapelle »

Témoignage de Emmanuelle
Divorcée et engagée dans une nouvelle union, Emmanuelle ne se sent pas à sa place dans l’Eglise. Un jour, elle rentre dans la basilique près de chez elle. Elle ne sait pas encore qu’elle y rencontrera Dieu.

Mes parents ont eu des soucis dans leur travail, ils ont eu de grosses difficultés financières. De ce fait ils n’ont plus trouvé la paix dans l’Eglise donc ils s’en sont un petit peu détachés. On avait toujours la foi de Dieu dans la famille mais on fréquentait de moins en moins l’église. Par contre, quand j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mari, je me suis mariée à l’église parce que, pour moi, il fallait se marier à l’église pour avoir un enfant.

“J’en suis ressortie avec un sentiment de paix”

Mon mariage a duré très peu de temps. J’ai déménagé et je suis arrivée dans la ville de Chaumont où il y a une très belle basilique. J’avais l’impression, en passant, que cette basilique m’appelait, quelque part, m’interpellait. J’ai mis quelques mois, quelques années même avant d’y rentrer. J’en ai fait le tour une première fois et puis je suis retournée m’installer dans la chapelle tout au fond, qui était une très belle chapelle consacrée à Notre Dame du Rosaire. Et petit à petit j’ai vraiment senti le Seigneur, j’ai ressenti physiquement quelque chose qui m’a fait me sentir bien. C’est difficile à expliquer. J’en suis ressortie avec un sentiment de paix, de joie, une sorte de plénitude que je ne pouvais pas expliquer. Je suis venue prier dans cette chapelle régulièrement, mais je n’allais pas à la messe étant donné que je ne pouvais pas recevoir la communion avec ma condition de divorcée et en nouvelle union.

“Mais tu as rencontré Dieu ! “

Il m’a fallu vraiment du temps pour réintégrer pleinement ma place de chrétienne. Cela s’est fait vraiment par le biais de rencontres avec différentes personnes notamment les personnes qui s’occupent du catéchisme parce que je voulais donner une éducation catholique pour mon fils. Les premières fois je l’ai déposé et je suis repartie très vite. Et puis on m’a demandé pour intervenir en tant que bénévole et je ne m’en sentais pas digne. On m’a redonné confiance, on m’a demandé de raconter à nouveau mon histoire. J’ai expliqué ce que j’avais ressenti dans cette chapelle plusieurs fois, que j’avais besoin d’y aller maintenant toutes les semaines pour ressentir ce bien-être. Et donc là on m’a dit : “mais tu as rencontré Dieu ! ” Tout simplement j’avais besoin qu’on me le dise.

J’ai aussi, à ce moment-là, pu discuter avec différents prêtres. A chaque fois, ils m’ont dit : ” Mais si Dieu vous l’avez rencontré, il est avec vous, il est dans votre cœur. Revenez.” Donc j’ai pu revenir vraiment prendre pleinement ma place à l’église. J’ai vraiment senti que Dieu avait besoin de moi. En fait j’étais passée à un autre stade : ce n’est pas seulement moi qui ai besoin de lui mais lui aussi avait besoin de moi. Cette rencontre avec le Seigneur au sein de cette basilique ça m’a vraiment apporté beaucoup plus de joie dans ma vie, beaucoup plus de sérénité. Je suis quelqu’un qui angoisse toujours sur tout, qui a toujours peur de tout et maintenant, plus je prie plus je suis dans la confiance et je suis tout simplement dans la joie du Seigneur.

Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO

Plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

Théo s’éloigne de la foi après le divorce de ses parents, peu après ses douze ans. Des années plus tard, tandis que sa grand-mère vivait ses derniers jours, c’est vers la prière qu’il se tourne pour traverser ce moment douloureux de sa vie. Sa relation à Dieu s’en trouve renouvelée.
Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Gisèle grandit dans une famille catholique mais à l’adolescence elle fait un rejet de la foi. Cependant, quelques années plus tard, c’est à travers sa profession d’assistance sociale qu’elle est traversée par des questions existentielles liées à la souffrance et à l’existence de Dieu. Un signe reçu lors d’une retraite va transformer sa relation aux autres ainsi que son regard sur les souffrances qu’elle accueille désormais différemment.
"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

Guilhem découvre de façon brutale son adoption. Il est alors saisi d’une sensation d’abandon qui le conduit dans ce qu’il décrit comme une descente aux enfers. Vient alors le confinement, apparaissant comme une échappatoire à la souffrance vécue quotidiennement à l’école. Grâce à ses parents qui l’ encouragent à suivre les célébrations de Pâques en ligne, il fait une découverte qui va donner un nouvel élan à sa vie : des petits pas vers une nouvelle relation avec Dieu.
Est-ce que Dieu existe ? 

Est-ce que Dieu existe ? 

Marquée par une enfance difficile, Céline s’est retrouvée à un moment de sa vie face à des questionnements existentiels. Sa rencontre avec un professeur de philosophie va la conduire vers un vrai cheminement spirituel. Une aventure de la foi au cours de laquelle elle va passer du concept de Dieu, à la relation avec Dieu.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

Confiez-nous votre prière

Un chrétien de l’équipe Découvrir Dieu vous répondra
après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

écrivez-nous votre intention

Un chrétien de l’équipe Découvrir-Dieu vous répondra

après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

Votre intention
Merci de rédiger votre intention
Merci de renseigner votre adresse email
[lire les CGU]

Appelez le 09 80 80 64 40,

un chrétien vous écoute

et prie pour vous.

Appelez le

09 80 80 64 40,

un chrétien

vous écoute

et prie pour vous.

Trouvez l’église

la plus proche

de chez vous