dominique

« Je suis “mort” deux fois! »

Témoignage de Dominique
Musicien et écrivain, Dominique Preschez a vécu deux fois l’expérience d’une mort imminente. Des épreuves qui le rapprochent de Dieu.

Juin 1992. J’ai 38 ans, une activité intense de musicien et d’écrivain. La musique me fait beaucoup de bien, tandis que les livres m’enfoncent dans de sombres introspections. Comme chaque été, je suis allé travailler dans la région du mont Ventoux. Au retour, en arrivant à la gare de Lyon, je m’écroule, victime d’un AVC et d’une rupture d’anévrisme. Je tombe dans le coma. On m’emmène aux urgences. Quand je me réveillé, quelques jours après, je n’ai plus de voix, plus de contact avec mes membres, je suis comme dépossédé de tout. J’ouvre la bouche, je veux crier. J’essaie aussi de me souvenir d’une prière. Le Je vous salue Marie me vient assez naturellement. Pendant ces jours interminables, un professeur de médecine me rend visite de temps à autres avec des internes. Ils me touchent et, au pied de mon lit, disent que je suis fichu…

Je me sens comme un enfant qui recouvre ses sens.

Il me faut beaucoup de temps pour sortir de cet état. Puis, au bout de deux mois et demi environ, je peux quitter l’hôpital. Je clopine dans la rue, mais peu importe, la lumière du jour est magnifique, je suis heureux. Je me sens comme un enfant qui recouvre ses sens et je goûte à la beauté de la vie.

J’entends : « Tu as encore beaucoup à donner. » Puis je me vois revenir à la vie.

Au bout de quelque temps, je peux rentrer chez moi, en Normandie. J’essaie de me remettre au piano. Je joue (très mal) des sonates tous les jours. Je réapprends mes prières. Je me nourris de la nature environnante. Mais surtout, je me sens complètement différent. J’écoute et entends autrement chaque être humain que j’ai connu auparavant. Mon humeur n’est plus du tout la même non plus. Comme si j’avais subi une thérapie de choc. Un an après, alors que je me sens renaissant, le médecin m’annonce que les résultats des examens sont très mauvais, et que je n’en ai plus que pour cinq mois à vivre. Il prescrit une biopsie du foie. Et c’est au cours de cet examen que je “meurs” littéralement. Mon cœur s’arrête de battre pendant plus de deux minutes. Je ne vois ni tunnel, ni lumière aveuglante mais aux limites de mon visage et de mon corps, j’entends des voix, comme des voix d’enfants pleines de rires qui me disent : « Tu es passé. » Je leur réponds : « J’aimerais pouvoir rentrer. » Et j’entends : « Tu as encore beaucoup à donner. » Je suis heureux, comme dans un état de flottement, environné de ces rires d’enfant. Puis je me vois revenir à la vie.
Un matin, je me réveille avec la sensation que mon cerveau a été inondé d’un liquide de vie. C’est alors que la vie a pour moi vraiment commencé. Je goûte un bonheur que je n’ai plus connu depuis l’enfance.

J’ai compris que le but de notre vie est de se donner.

J’écris alors abondamment et je reprends la musique. Avant mon accident cérébral, je préparais un festival que j’avais créé de toutes pièces pour la ville de Bernay (dans l’Eure), invitant des personnalités de toutes disciplines. Cette ville m’accueille alors chaleureusement. Je suis des cours au conservatoire puis deviens professeur. C’est étrange. Tous les résultats des examens médicaux continuent à être désastreux. Et moi, je me sens de mieux en mieux. Je retrouve mon autonomie. Je prie alors beaucoup, j’écris, je voyage et je me mets à écrire de la musique.

Lors de cette expérience aux limites de la mort, j’ai aussi clairement compris qu’il ne fallait jamais se lasser de donner aux autres, de se donner, que c’était le but de notre vie. C’est dans cet esprit que j’essaie de vivre aujourd’hui : en enseignant dans un conservatoire international, en composant de la musique, en donnant des concerts. J’aime passionnément l’Esprit Saint à qui j’ai rendu hommage dans un disque d’improvisation autour de la prière du Veni Creator. La vraie prière, c’est l’engagement dans la vie !

Plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

"j’ai senti que c’était pour me dire au revoir"

Théo s’éloigne de la foi après le divorce de ses parents, peu après ses douze ans. Des années plus tard, tandis que sa grand-mère vivait ses derniers jours, c’est vers la prière qu’il se tourne pour traverser ce moment douloureux de sa vie. Sa relation à Dieu s’en trouve renouvelée.
Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ?

Gisèle grandit dans une famille catholique mais à l’adolescence elle fait un rejet de la foi. Cependant, quelques années plus tard, c’est à travers sa profession d’assistance sociale qu’elle est traversée par des questions existentielles liées à la souffrance et à l’existence de Dieu. Un signe reçu lors d’une retraite va transformer sa relation aux autres ainsi que son regard sur les souffrances qu’elle accueille désormais différemment.
"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

"Si c’est ça vivre, à quoi bon continuer ?"

Guilhem découvre de façon brutale son adoption. Il est alors saisi d’une sensation d’abandon qui le conduit dans ce qu’il décrit comme une descente aux enfers. Vient alors le confinement, apparaissant comme une échappatoire à la souffrance vécue quotidiennement à l’école. Grâce à ses parents qui l’ encouragent à suivre les célébrations de Pâques en ligne, il fait une découverte qui va donner un nouvel élan à sa vie : des petits pas vers une nouvelle relation avec Dieu.
Est-ce que Dieu existe ? 

Est-ce que Dieu existe ? 

Marquée par une enfance difficile, Céline s’est retrouvée à un moment de sa vie face à des questionnements existentiels. Sa rencontre avec un professeur de philosophie va la conduire vers un vrai cheminement spirituel. Une aventure de la foi au cours de laquelle elle va passer du concept de Dieu, à la relation avec Dieu.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

Confiez-nous votre prière

Un chrétien de l’équipe Découvrir Dieu vous répondra
après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

écrivez-nous votre intention

Un chrétien de l’équipe Découvrir-Dieu vous répondra

après avoir pris un temps pour prier spécialement pour vous.

Votre intention
Merci de rédiger votre intention
Merci de renseigner votre adresse email
[lire les CGU]

Appelez le 09 80 80 64 40,

un chrétien vous écoute

et prie pour vous.

Appelez le

09 80 80 64 40,

un chrétien

vous écoute

et prie pour vous.

Trouvez l’église

la plus proche

de chez vous