Play Video

« Je n’arrivais pas à faire confiance aux autres »

Témoignage de Damien
Témoignage de Damien est déçu par ses relations avec les autres. Pour combler son mal-être, il s’endurcit et se demande ce qui pourra le combler. Une expérience forte au cours d’un événement chrétien le bouleverse.
Dès mon enfance, ma grand-mère italienne a semé des graines de foi dans mon cœur. Elle priait beaucoup le chapelet et me parlait souvent de Jésus.
 

Comment faire confiance en l’être humain ?

J’avais une question qui était forte en moi, c’était  » Comment faire confiance en l’être humain ? Et qu’est-ce qui pourra combler mon cœur ?  » J’avais été assez déçu en grandissant, par l’être humain. Il y avait beaucoup de choses qui me décevaient dans les amitiés, dans les filles, je voyais que je commençais à former en moi une carapace pour me protéger, à m’endurcir et ne plus faire confiance aux gens. Je voulais combler un peu ce mal être, ce manque de confiance en moi : en l’être humain, dans le sport, en écoutant beaucoup de rap, en faisant du foot dans les quartiers…
Un jour un prêtre m’a emmené à Paray-le-Monial. C’est un lieu de rassemblement où plus de 2000 jeunes catholiques viennent chaque été prier Jésus. Ces 2000 jeunes qui priaient, qui chantaient pour Jésus, ça m’a interpellé parce que ce n’était pas une forme de prière que je connaissais en tant que chrétien.
 

C’était comme si un masque tombait en moi

Un soir il y a eu une veillée de prière accompagnée par des chants. On pouvait s’approcher pour faire des démarches, confier des choses, prier pour des personnes de notre famille… J’ai senti que moi aussi je pouvais faire cette démarche, alors je me suis levé, je me suis approché et je me suis mis à genoux devant l’hostie, devant Jésus. En regardant cette hostie, en regardant Jésus, j’avais l’impression que Dieu me regardait au plus profond de tout mon être. C’était comme si un masque tombait en moi. Dieu me regardait en vérité, au plus profond de moi, il connaissait tout. Je lui ai dit  » Seigneur, je ne sais pas ce que tu veux pour ma vie, mais je n’arrive pas à me faire confiance, je n’arrive pas à m’aimer, je n’arrive pas à faire confiance aux autres. Je dépose tout ça au pied de ta croix. « 

J‘ai eu la certitude que Dieu me parlait à travers la bible

Devant l’autel il y avait des corbeilles avec des versets de la bible, et dans la foi, j’ai pris un verset. Dessus il était écrit  » Ne crains pas, je suis avec toi, tu as du prix à mes yeux et je t’aime. » A ce moment-là mon cœur a été percuté, je m’étais forgé une carapace intérieure, et j’ai été vraiment touché que Dieu m’aime personnellement. Je savais que Dieu nous aimait, mais là je faisais l’expérience personnelle que Dieu m’aimait moi, et que j’avais du prix à ses yeux. En retournant à ma place, dans la foi j’ai ouvert la bible. Je suis tombé sur ce verset: « Dans la détresse, tu as crié vers moi et je t’ai exaucé.  » À ce moment-là j’ai eu la certitude que Dieu me parlait à travers la bible.
 

Le trésor que j’ai découvert est énorme. J’ai envie de le partager maintenant !

Cette expérience a changé beaucoup de choses dans ma vie. Je sais maintenant que je peux puiser mon amour et ma joie en Dieu, j’ai fait l’expérience d’être aimé par Dieu infiniment, et je crois profondément que Dieu est toujours avec moi. C’est génial parce que j’ai confiance dans l’avenir, je n’ai plus d’inquiétudes, je me sens moi-même envoyé pour en parler aux autres. Le trésor que j’ai découvert est énorme. J’ai envie de le partager maintenant !
Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO
Vous avez été touché
par le témoignage de Damien ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu à dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

« J’ai touché le fond »

« J’ai touché le fond »

Profondément malheureux, François-Xavier pense mettre fin à ses jours. Une inspiration intérieure d’être quelqu’un de bien le pousse à partir de chez lui. Il atterrira dans un lieu qui va changer sa vie.
« Mon frère a mis fin à ses jours »

« Mon frère a mis fin à ses jours »

Terrassé par la mort de son frère juste avant la fête de Pâques, le père Eric va faire l’expérience d’une liberté nouvelle pour vivre cette épreuve.
« J’ai senti comme un dialogue avec Marie »

« J’ai senti comme un dialogue avec Marie »

Lors d’un week-end spirituel, Philippe se lève en pleine nuit pour prier, un changement radical va s’opérer dans sa vie.
"J’ai commencé à avoir de la compassion pour ce Jésus"

"J’ai commencé à avoir de la compassion pour ce Jésus"

Albert n’est pas croyant, mais pour voir son amie, il se rend tous les dimanches à la messe…