Play Video

« Au fond de moi, j’avais appelé le Seigneur ! »

Témoignage de Carine
Témoignage de Invitée par des amis à un rassemblement de jeunes avec le Pape à Rome, Carine est saisie par un chant. Elle le ressent comme une réponse de Dieu à ses appels…

J’ai rencontré le Christ à l’âge de 24 ans aux journées mondiales de la jeunesse, à Rome. J’avais été invitée par une de mes meilleures amies et son mari, à partir un mois en Italie. Cette amie m’avait dit qu’ils priaient déjà depuis plusieurs mois et ça m’interpellait un petit peu. Au milieu de ce mois de vacances il y aura une semaine de JMJ à Rome. Elle m’a simplement dit, c’est un rassemblement avec le Pape.

« à ce moment-là j’ai rencontré le Christ »

Je traînais un peu des pieds. Et donc à un moment donné, j’ai entendu un chant de Taizé qui disait : « Jésus le Christ, lumière intérieure, ne laisse pas les ténèbres me parler. » A partir de ce chant-là, j’ai été saisie. Peut-être qu’au fond de moi j’avais appelé le Seigneur en lui disant : « Moi je suis ici, honnêtement, tous ces jeunes joyeux, ils me fatiguent. J’ai envie de ressentir cette joie, montre-toi à moi ». Et je pense que c’était cette réponse : « ne laisse pas les ténèbres me parler, donne-moi d’accueillir ton amour ». Pour moi c’était la réponse du Christ. Je crois que c’est vraiment à ce moment-là que j’ai rencontré le Christ.

« J’ai cheminé jusqu’à la première communion et la confirmation « 

J’ai continué les JMJ complètement différemment et j’étais quand-même plutôt dans la joie. A mon retour en France je suis allée trouver le prêtre qui habitait à Villars-les-Dombes. Il m’a invité à rejoindre un groupe de jeunes qui se réunissaient une fois par mois à la cure, justement, à la suite des JMJ. J’ai cheminé jusqu’à préparer ma première communion puis la confirmation à l’âge de 26 ans. Ensuite je suis allée à Lourdes en tant qu’hospitalière pendant une dizaine d’années, toutes les années.

« Je pense que le Seigneur avait préparé tout ça « 

Et surtout, en 2003 j’ai perdu mes deux parents. Je pense vraiment avec le recul que le Seigneur avait préparé tout ça et je me suis vraiment sentie portée. Quand je dis que je me suis sentie portée c’est que, bien sûr que j’étais triste de perdre mes parents. Mais vraiment, j’ai vu que je n’étais plus comme avant. Cette rencontre avec le Seigneur m’a permis de voir qu’il y a vraiment eu un avant, où j’étais dans la vie du monde avec des jeunes de mon âge, et puis il y a eu cet après.

Cette rencontre avec le Seigneur où j’ai senti un changement dans ma vie. Et concrètement ce changement, ça a été au niveau de la rencontre avec le Seigneur qui est Dieu et qui est Père. C’est vraiment cette certitude d’être aimée. D’être aimée d’un amour inconditionnel. Et puis de ne plus avoir peur parce que Dieu est tout puissant, et de sentir qu’il est toujours présent pour moi. Et ça, ça a vraiment été le changement de ma vie.

Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO
Vous avez été touché
par le témoignage de Carine ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu à dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

« J’ai touché le fond »

« J’ai touché le fond »

Profondément malheureux, François-Xavier pense mettre fin à ses jours. Une inspiration intérieure d’être quelqu’un de bien le pousse à partir de chez lui. Il atterrira dans un lieu qui va changer sa vie.
« Mon frère a mis fin à ses jours »

« Mon frère a mis fin à ses jours »

Terrassé par la mort de son frère juste avant la fête de Pâques, le père Eric va faire l’expérience d’une liberté nouvelle pour vivre cette épreuve.
« J’ai senti comme un dialogue avec Marie »

« J’ai senti comme un dialogue avec Marie »

Lors d’un week-end spirituel, Philippe se lève en pleine nuit pour prier, un changement radical va s’opérer dans sa vie.
"J’ai commencé à avoir de la compassion pour ce Jésus"

"J’ai commencé à avoir de la compassion pour ce Jésus"

Albert n’est pas croyant, mais pour voir son amie, il se rend tous les dimanches à la messe…