Play Video

« Je voyais le baptême comme une formalité administrative »

Témoignage de Allissa
Pour Allissa, qui vient d’une famille interconfessionnelle, le baptême est juste une formalité. Mais lorsqu’elle choisit de le vivre c’est une autre réalité qui s’ouvre.

Je suis issue d’une famille mixte, mon père est musulman, ma mère catholique. La seule chose que mes parents nous ont transmis, c’est de croire en Dieu, la foi en Dieu. Mais on ne pratiquait pas.

En 2007, je reprends des études en cours du soir, tout en travaillant en tant qu’ambulancière. A la fin d’un cours, une amie me raconte sa conversion. Elle m’explique que pour être baptisée, elle a dû cheminer pendant deux ans et suivre le catéchuménat, une catéchèse pour adulte. A ce moment-là, j’étais justement en quête de spiritualité, d’une pratique. Suite à notre conversation, je vais sur le site de notre diocèse et je laisse un message au service « catéchuménat ». Quelques jours plus tard la responsable m’appelle, et me propose une rencontre. J’ai pu échanger avec elle, et avec un prêtre qui m’explique les bases de la foi chrétienne. J’essaye d’apprendre à connaitre Dieu à travers les messes, les rencontres du catéchuménat et mon accompagnateur.

« J’ai cheminé personnellement jusqu’au baptême »

Avant le catéchuménat, je considérais le baptême comme une formalité administrative. Je ne me faisais une idée du baptême qu’à travers les films ou les séries télévisées : le prêtre verse de l’eau sur un enfant, les parents signent un registre et c’est réglé. Finalement j’ai vite compris que chez l’adulte, pour être baptisé, il état nécessaire de comprendre ce que signifie devenir frère ou sœur de Jésus par le baptême. Donc j’ai cheminé personnellement et je sais maintenant ce que signifie « être revêtue du Christ », « être plongée dans la mort et dans la résurrection du Christ ». C’est autre chose que simplement verser de l’eau et signer un bout de papier sur un registre.

« J’ai vécu un cœur à cœur avec Jésus »

Malheureusement, après le baptême, plus rien n’est proposé pour continuer de cheminer. J’avais pourtant soif d’en connaitre plus, je sentais que je devais approfondir ma foi. C’est avec la Communauté de l’Emmanuel que ma relation à Dieu s’est réellement tissée. J’ai vécu un cœur à cœur avec Jésus : j’étais en train de prier, d’adorer Dieu, quand mon esprit s’est comme déconnecté, je ne sentais plus que mon cœur qui rétrécissait pour devenir tout petit, avec un feu intense. Ça n’est qu’après coup que j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un cœur à cœur avec Jésus. Donc ma première rencontre avec Jésus n’a pas été pendant mon catéchuménat, mais il a peu de temps.

Témoignage recueilli et réalisé en partenariat avec KTO
Vous avez été touché
par le témoignage de Allissa ?

Un encouragement par semaine pour découvrir l'impact que Dieu à dans votre vie de tous les jours

voir plus de témoignages

de vies transformées par Dieu

"Si cet homme croit en Dieu, ça doit être vrai"

"Si cet homme croit en Dieu, ça doit être vrai"

Non croyant, Gilles est marqué par un professeur de français qui lui parle d'un Dieu créateur, bon et grand. Cette rencontre sera la point de départ d'une longue quête personnelle vers Dieu.
"Ma timidité a disparu"

"Ma timidité a disparu"

Issue d'une famille très conflictuelles, Hélène se replie sur elle-même et devient très timide. La prière va devenir son arme principale pour vaincre la peur !
« J’ai appris à m'aimer et à aimer »

« J’ai appris à m'aimer et à aimer »

Quand Jean-Luc rencontre sa future femme, elle lui apprend qu'elle est très croyante. Il accepte alors à sa demande de se poser la question de l'existence de Dieu.
« J'avais un vide intérieur qui me pesait »

« J'avais un vide intérieur qui me pesait »

Faire la fête, s'éclater, avoir des petits amis. C'est le programme que de Véronique pendant ses études aux États-Unis. Il va être quelque peu bousculé par les événements.