À toi qui souffres

Angoisse d’une maman dans un couloir d’hôpital, qui attend son bébé entre les mains des médecins. Pleurs devant le cercueil d’un être aimé parti trop tôt. Couple déchiré par une énième dispute. Perte de travail ou solitude. Tous, nous portons notre lot de souffrances.

Impossible de te promettre qu’elles vont disparaitre, quand bien même nous rêvons tous d’une vie sans épreuve. Dans ce monde marqué par le mal, notre cœur expérimentera nécessairement de la souffrance. Néanmoins, accepter de vivre pleinement toutes les émotions qui nous traversent est aussi ce qui nous permet d’être pleinement vivants, de savourer les plus grandes joies. Un cœur anesthésié ne souffre ni ne se réjouit.

Croyant ou non-croyant, dans la Bible une promesse t’est faite : « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, puisqu’il prend soin de vous ». Dieu prend soin de toi. Voilà qui n’enlèvera pas tes souffrances, mais qui te permettra, si tu le souhaites, de ne jamais les vivre seul (e).

Voici une proposition de trois petits pas pour alléger légèrement le fardeau que tu portes cette semaine :

  • Recopier sur un post-it mis en évidence sur ton bureau, dans ta voiture ou sur ton smartphone la phrase de la Bible ci-dessus. Poser les yeux dessus à chaque moment de découragement et demander à Dieu de venir te montrer sa présence, maintenant.
  • Ne pas fuir le lieu particulier de souffrance du moment, mais le remettre à Dieu, soit directement dans ta prière, soit en demandant à ce que d’autres prient pour toi (au 09 80 80 64 40) ou par ici : https://decouvrir-dieu.com/ecoute-et-priere/
  • Prendre le temps d’explorer le dossier « Si Dieu existe, pourquoi le mal ? » qui pourra peut-être te donner des éléments de réflexion pour éclairer le chemin que tu as à vivre

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

voir plus d'encouragementS

Pour Découvrir Dieu

Pardonner ou ne pas pardonner, telle est la question
À toi qui souffres
Donne-moi à boire !