Vie de famille

Qu’acceptons-nous de montrer de notre vie de famille ? Les belles photos sur Facebook ou Instagram des jours de fête certes, mais quid des tensions, des non-dits, des souffrances plus ou moins cachées ? En parlons-nous autant ? Ou au moins acceptons-nous de reconnaître que pour nous aussi, maintenir l’unité familiale est un combat de chaque jour ?   

Notre famille est peut-être trop fusionnelle, et nous voudrions parfois un peu plus d’air, ou au contraire trop froide, et nous aimerions bien avoir de temps en temps une discussion en profondeur. Peut-être est-elle trop stricte ou trop laxiste à notre goût, en désaccord sur l’éducation de nos enfants. Peut-être encore les ponts sont-ils coupés ou presque, et nous nous retrouvons par obligation, sans avoir grand-chose à nous dire. Peut-être au contraire y-a-t-il bien trop de cris en permanence et aimerions-nous qu’il y ait un peu moins de bruit, un peu moins de violence physique ou verbale.

Pourtant, tous nous avons le désir d’aimer et d’être aimé, et notre famille et notre couple semblent être un lieu privilégié pour vivre de cet amour. Qu’avons-nous fait de ce désir ? Avons-nous baissé les bras, dépités par une réalité si loin de ce dont nous rêvions ? Ou avons-nous encore un peu d’énergie pour nous battre ? Car sans nous, il ne se passera rien. Bien sûr, Dieu pourrait faire un miracle pour rétablir toutes les relations familiales bancales et brisées ! Mais la plupart du temps, il choisit de nous donner la force de nous retrousser les manches pour nous atteler à la tâche, nous pardonne à chaque fois que nous fonçons dans le mur et nous encourage à toujours nous relever lorsque nous n’y arrivons plus. Il est à nos côtés quand nous choisissons de nous battre pour notre famille.
Croyant ou non-croyant, reçois cette invitation de Dieu dans la Bible : « Par-dessus tout cela, ayez l’amour, qui est le lien le plus parfait. » Oui, malgré et avec toutes les difficultés, les blessures, les souffrances que tu peux vivre dans ta vie de famille et ta vie de couple, souviens-toi de cet amour premier ressenti pour ton conjoint, tes parents, tes enfants. Garde-le précieusement et fais ce qui est en ton pouvoir pour en prendre soin. Il n’est rien de plus précieux que l’amour sur Terre.

Alors voici une proposition de trois petits pas pour entretenir l’amour, envers et contre tout :

  • Choisir une relation familiale conflictuelle en ce moment. Penser à la première rencontre avec cette personne ou à des souvenirs heureux des débuts de votre relation, de ton enfance. A la prochaine tension entre vous, avant de te mettre en colère, prends deux minutes pour t’en souvenir et te redire combien tu l’aimes. Cela devrait diminuer la colère et la dureté des mots que tu t’apprêtais à dire.
  • Si tu gardes une rancœur envers une personne de ta famille, essayer, si tu le peux, de la lui exprimer, le plus paisiblement possible, par le moyen de ton choix. Tu ne pourras pas pardonner si justice n’est pas faite. Peut-être ce pas est-il encore trop tôt ou trop douloureux à faire, alors profites-en pour user et abuser du prochain petit pas.
  • Prier, prier et prier ! Tout ceci ne pourra se faire que si toi-même tu puises à la source de l’amour, tu laisses Dieu t’aimer et te donner la force d’aimer les autres. Présente-lui, avec tes mots, ce qui te fais souffrir et demande-lui de venir agir précisément sur tel ou tel aspect d’une relation.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

voir plus d'encouragementS

Pour Découvrir Dieu

Sobre comme un chameau
Déconnexion... Connexion !
Ta vie n'est pas un exam !