Où est Dieu quand je souffre ?

Tous, croyants et non croyants, il nous arrive de nous poser ces questions : “Où es-tu Dieu lorsque je souffre ? Lorsque j’en bave, lorsque ma vie est lourde, pesante… lorsque l’épreuve se fait trop grande, trop longue : où es-tu Dieu ?! Toi que l’on dit Amour, Toi que l’on dit tout-puissant, pourquoi cette insurpassable souffrance ? Pourquoi ne sembles-tu pas agir ? Pire : pourquoi ce silence ? Oui, où es-tu et que fais-tu ?”

Je crois qu’il est bon de ne pas les fuir. Je voudrais simplement vous partager ici mes découvertes sous forme de propositions :

  • Poser ses questions et incompréhensions. Le mal fait scandale, il est juste d’en souffrir et de le rejeter avec force. Demander comme Job dans la Bible « Pourquoi Dieu donne-t-il la lumière à un malheureux, la vie à ceux qui sont pleins d’amertume ? », c’est distancier la souffrance, pour l’interroger. C’est refuser d’en être écrasé, ce qui serait victoire de la mort.
  • Adresser à Dieu ses questions. C’est tourner son regard vers plus grand que soi, vers plus lumineux que les ténèbres ambiantes. C’est poursuivre la relation avec Dieu, avec soi, avec autrui.
  • Attendre et espérer. La Bible nous dit « Car moi, je connais les pensées que je forme à votre sujet – oracle du Seigneur –, pensées de paix et non de malheur, pour vous donner un avenir et une espérance. » (Jérémie 29)

Dieu peut être long. Il n’a pas le même temps que nous, vous me direz : le nôtre est limité quand le sien est infini. Et Lui a confiance en nous, en notre capacité d’endurer et combattre quand nous ne cessons d’en douter. S’armer de patience est donc essentiel, en gardant en tête qu’à l’heure qu’il a choisie, il interviendra pour nous.

Voici 3 propositions pour m’aider à traverser mon épreuve :

  • Confier à Dieu ma souffrance. Lui dire mon cœur lourd, avec mes mots. Et lui demander simplement de venir me consoler et m’encourager.
  • Penser à 2 ou 3 grandes épreuves passées, les nommer par écrit et en face de chacune, noter les belles choses qui en sont sorties.
  • Méditer le verset du livre de Jérémie chaque fois que je me se sens gagné par l’angoisse.

A travers ces trois petits pas, vivons dans l’espérance que Dieu fera des merveilles à travers nos souffrances.

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

voir plus d'encouragementS

Pour Découvrir Dieu

Désire la joie !
Au-delà de la mort, la vie continue ! 
Quelle est ma place sur terre ?