Au Paradis

Lorsque nous pensons à la mort, avons-nous autant d’entrain que Michel Polnareff lorsqu’il chante « on ira tous au paradis » ? Rarement, sans doute. La mort c’est froid, c’est dur, c’est triste, c’est sombre et ça vient toujours nous enlever quelqu’un.

S’il y a bien une chose que la mort n’est pas, en revanche, c’est un point final. Bien sûr, elle vient mettre un terme à une vie terrestre, telle que nous la connaissons ; mais si tu as peur de la mort, si tu imagines le néant qui nous attend à la fin de notre vie, sois rassuré, car la mort n’est qu’un passage.

Sans doute as-tu déjà entendu parler de Jésus, le Fils de Dieu, qui est mort sur une croix en Galilée il y a un peu plus de 2 000 ans. Sais-tu qu’il a été crucifié avec 2 bandits à côté de lui ? Autant lui n’avait rien fait de mal, autant eux étaient de vrais criminels. Tu les imagines tous les trois, suspendus à leur croix, attendant la mort ? Ils se mettent à discuter, l’un des malfaiteurs se moque un peu de Jésus et l’autre le lui reproche, en reconnaissant qu’eux deux, contrairement à Jésus, méritent de mourir pour leurs crimes. Jésus lui répond en lui disant « aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. » 

Oui, cette promesse est écrite dans la Bible : elle est pour ce malfaiteur il y a 2 000 ans, comme pour toi, à condition de choisir Jésus. C’est la seule condition. Que tu aies eu la foi ou pas avant de mourir, ce que tu as fait, quand bien même tu serais le pire des criminels, ne t’empêchera pas d’accéder au Paradis, si tu te repens, d’un cœur sincère et que tu choisis d’accueillir Jésus comme ton sauveur. Alors, qu’attends-tu ? J’espère qu’on s’y retrouvera… au paradis !

Voici une proposition de trois petits pas, à l’approche de la fête de la Toussaint, pour se réjouir avec tous ceux qui ont la chance d’être déjà au Paradis :

  • Profiter de cette journée de fête pour aller honorer la tombe de proches défunts et/ou te remémorer en famille ou entre amis de bons souvenirs partagés avec le défunt.
  • Préparer ton cœur à choisir Jésus en allant rencontrer un prêtre pour recevoir le sacrement de réconciliation, c’est-à-dire en demandant pardon pour tout le mal que tu as pu faire.
  • Prier avec le chant Au Paradis : https://www.youtube.com/watch?v=bFkMvv-Dkms

Belle semaine, à te réjouir par avance de ce bonheur de goûter au paradis !

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

voir plus d'encouragementS

Pour Découvrir Dieu

Gladiateur
Il est pas frais mon poisson ?
Que désires-tu ?