Halte aux écrans !

Il suffit de prendre les transports en commun pour se rendre compte de l’omniprésence des écrans. Yeux rivés sur les smartphones ou tablettes, écouteurs vissés dans les oreilles, règne du silence : il y a plus de bruit dans ma voiture à moitié vide que dans tout un wagon de TGV ! Ces transports n’ont en réalité plus grand-chose en commun, chacun étant perdu dans un monde parallèle.

Il est plus facile de voir la paille dans l’œil du voisin plutôt que la poutre dans son œil, le rapport addictif des autres aux écrans plutôt que le sien. Que celui ou celle qui n’a jamais répondu à son conjoint, ses enfants ou son collègue tout en regardant un écran lève la main !

Quel dommage pourtant de passer à côtés d’échanges faute d’être disponible. Le vertige d’avoir un accès illimité à tant d’informations nous fait parfois perdre la tête. La question est précisément celle du juste rapport à cette technologie, fort pratique et utile au demeurant. Es-tu maître ou esclave de ton téléphone ?

Croyant ou non-croyant, dans la Bible, il est écrit : « Qui regarde vers Dieu resplendira, sans ombre ni trouble au visage. » Oui, tourner les yeux vers Dieu purifie le regard et apaise le cœur.

Alors voici une proposition de trois petits pas pour remettre les écrans à leur juste place :

  • Mesurer le temps réel passé sur ton smartphone pour en prendre conscience. Certains téléphones offrent cette possibilité dans les paramètres
  • Décider d’un petit effort à faire pour reprendre la main sur les écrans (limiter la durée d’utilisation d’une application, décider d’une plage horaire sans écrans pour être disponible aux autres ou d’un lieu sans écrans -par exemple la chambre…)
  • Te détacher du flot d’informations et de notifications perpétuel pour poser ton regard sur Dieu et le laisser te communiquer sa paix

SOUFFLE

Un encouragement par semaine
pour donner de l'énergie à votre vie quotidienne !

voir plus d'encouragementS

Pour Découvrir Dieu

Sobre comme un chameau
Déconnexion... Connexion !
Ta vie n'est pas un exam !