RENCONTRER | PRIER | DIALOGUER

TÉMOIGNAGE DE Jérémie
Jérémie : « J’avais peur de la mort, je voyais que ma vie allait finir »

Confronté de plein fouet au décès de ses proches, Jérémie est guéri de sa peur de la mort en découvrant l’amour du Christ. Il comprend qu’il peut s’appuyer sur Lui et se pose alors la question : être prêtre, oui ou non ?

Vous avez été interpellé par le témoignage de Jérémie

CONTACTER Jérémie

Je suis né avec quelques soucis de santé, des malformations au niveau du cœur notamment… de ma naissance à mes 14 ans, j’ai subi de nombreuse opérations. J’avais l’impression d’être un peu abandonné par Dieu, de ne pas comprendre pourquoi j’étais différent des autres. A 16 ans, je me suis éloigné de la foi pendant quelques années. Je ne comprenais plus Dieu. Je ne croyais plus en son existence, au fait qu’il ait créé la Terre. Un grand vide m’habitait, je n’arrivais pas à le combler. Je ne savais plus qui j’étais, la tristesse m’envahissait souvent aussi.

« J’ai ressenti une grande paix »

Quand j’avais 22 ans, mon arrière-grand-père est décédé. J’ai été confronté de plein fouet à la mort. J’ai vécu une année très difficile, douloureuse et marquée par une grande frayeur de la mort. Un an et demi après, mon arrière-grand-mère, donc sa femme, est morte. Et à ce moment-là, j’ai ressenti une grande paix, j’avais vraiment la conviction profonde qu’elle était allée rejoindre son mari.

« Cet amour m’a permis de guérir »

S’en est suivi un renouveau dans ma foi. J’ai eu le désir d’approfondir ma foi et le fait de m’être rapproché du Seigneur, d’avoir eu ce basculement dans ma foi m’a permis de redécouvrir l’amour, l’amour du Seigneur. Cet amour qu’il avait pour moi m’a permis de guérir et de quitter cette tristesse pour redécouvrir la joie, petit à petit. Et donc à un moment s’est posée pour moi la question de la vocation. A quoi le Seigneur m’appelle ? Qu’est-ce qu’il veut pour moi et qu’est-ce que je veux lui donner ? Est-ce que le Seigneur m’appelait à être prêtre, à être religieux ou à me marier ? Depuis que j’étais tout petit j’avais le désir dans mon cœur de me marier. Mais j’avais peur que Dieu m’appelle à être prêtre, ce n’était pas naturel pour moi.

« J’ai vraiment découvert ma vocation »

Pendant plusieurs mois j’ai discuté avec des prêtres, des religieux et des couples pour essayer de voir aussi à quoi j’étais appelé. Une retraite dans une abbaye pendant la semaine sainte a déverrouillé mes résistances et je me suis pleinement engagé dans le choix du mariage heureux et et serein. Pâques cette année là a aussi été une résurrection pour moi : j’ai vraiment découvert que ma vocation était le mariage, je savais que c’était ce à quoi le Christ m’appelait.

Le Christ a vraiment changé ma vie, je me sens heureux maintenant. Je ressens vraiment cette présence de lui chaque jour et je sais que je peux m’appuyer sur lui. Quand ça ne va pas, je peux continuer à m’appuyer sur lui. Savoir à quoi m’appelle le Seigneur, savoir que Dieu existe et qu’il est présent dans ma vie me rend heureux. Je suis dans la joie chaque jour et je veux garder cette relation avec le Seigneur, je suis vraiment heureux de cette relation.